Vladimir Poutine met fin au traité international «Ciel ouvert»
Actualisé

Russie-USAPoutine enterre le traité russo-occidental «Ciel ouvert»

Le président russe a validé la fin d’un accord sur la surveillance aérienne à quelques jours de la rencontre avec Joe Biden à Genève.

Le président américain Joe Biden (à gauche) et son homologue russe Vladimir Poutine doivent se rencontrer le 16 juin prochain à Genève pour tenter d’apaiser les relations entre les deux pays.

Le président américain Joe Biden (à gauche) et son homologue russe Vladimir Poutine doivent se rencontrer le 16 juin prochain à Genève pour tenter d’apaiser les relations entre les deux pays.

AFP

Le président russe Vladimir Poutine a promulgué la loi sur le retrait de Moscou du traité de surveillance militaire «Ciel ouvert» (Open Sky), que la Russie avait dénoncé l’année dernière dans la foulée des États-Unis. La publication du texte sur le portail juridique officiel russe intervient à un peu plus d’une semaine du premier sommet entre M. Poutine et son homologue américain Joe Biden, prévu le 16 juin à Genève.

Accusant Moscou de le violer, l’ex-président Donald Trump avait quitté le traité «Open Skies» qui donnait le droit d’effectuer des vols d’observation des activités militaires des États membres. Son successeur a validé cette décision fin mai. Moscou refuse de rester membre de cet accord sans les États-Unis, car elle estime que les autres signataires, de nombreux pays européens membres de l’Otan et le Canada, pourraient transmettre leurs informations sur la Russie à Washington.

Cette question est l’un des nombreux différends russo-américains allant des cyberattaques aux droits humains, qui empoisonnent les relations entre les deux pays. Vendredi, Vladimir Poutine a affirmé vouloir trouver le moyen d’améliorer ces relations lors du sommet à Genève avec M. Biden.

(AFP)

Votre opinion

10 commentaires