Publié

ConcurrencePoutine soutient Gazprom contre l'UE

Le président russe Vladimir Poutine a fustigé dimanche l«'approche non constructive» de Bruxelles, alors que la Commission européenne a ouvert une enquête sur le géant gazier russe, soupçonné de pratiques anticoncurrentielles.

Vladimir Poutine a toujours été proche du géant énergétique Gazprom.

Vladimir Poutine a toujours été proche du géant énergétique Gazprom.

Archive, AFP

"Nous pensons que c'est une approche non constructive", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse au dernier jour du sommet annuel du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (Apec) à Vladivostok, dans l'Extrême-Orient russe. "Nous regrettons que cela se passe ainsi", a-t-il encore dit.

La Commission européenne a annoncé mardi avoir ouvert une enquête formelle contre Gazprom, qu'elle soupçonne d'entrave à la concurrence et de manipulation des prix dans plusieurs pays d'Europe centrale et orientale très dépendants des livraisons de gaz russe.

Les pays concernés sont la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie, la Bulgarie, la Hongrie, la Lituanie, la Lettonie et l'Estonie. La société russe avait assuré mercredi respecter les normes des pays où elle opère.

"Gazprom prête une grande attention au respect de toutes les normes du droit international et de la législation des pays où (il) mène ses activités", a écrit le groupe dans un communiqué.

"Le travail du groupe Gazprom sur le marché de l'Union européenne, y compris concernant l'établissement des prix du gaz, correspond aux normes utilisées par les autres producteurs et exportateurs de gaz", a-t-il ajouté.

(ats/afp)

Ton opinion