Actualisé 29.11.2016 à 00:09

SantéPremier cas de Zika transmis localement au Texas

Après la Floride, il s'agit du 2e Etat américain concerné. La femme infectée n'est pas enceinte.

Le Texas a identifié son premier cas de transmission locale du virus Zika par un moustique, ont annoncé lundi les autorités sanitaires de cet Etat du sud des Etats-Unis.

C'est le second Etat américain, après la Floride (sud-est), à constater une transmission autochtone de cette infection qui peut provoquer des malformations cérébrales irréversibles chez les nourrissons, dont la microcéphalie foetale.

La personne infectée est une femme, qui n'est pas enceinte, et n'a pas voyagé récemment dans un pays ou un territoire où l'infection est active. Elle ne présente pas non plus d'autres facteurs de risque de transmission, notamment par voie sexuelle, ont précisé les services de santé du Texas dans un communiqué.

Il s'agit ainsi probablement d'un cas de transmission locale, ont conclu les autorités. Le moustique est le principal vecteur de cette infection dans le monde.

Question de temps

«Nous savions que c'était une question de temps avant de voir un cas de Zika transmis par un moustique au Texas», a relevé John Hellerstedt, responsable du département texan des services de santé.

«Nous continuons de penser que le virus ne se propagera pas au Texas mais il pourrait y avoir d'autres cas», a-t-il estimé, encourageant le public à se protéger contre les piqûres de moustiques, surtout dans les régions de l'Etat restant relativement chaudes en automne et en hiver.

La Floride a été le premier Etat à signaler un cas de transmission locale du Zika via moustique au début de l'été et en compte à ce jour 238 sur les plus de 1.200 infections qui y ont été enregistrées.

Depuis 2015, 73 pays sont touchés par le virus Zika, surtout en Amérique latine --en particulier le Brésil-- et dans les Caraïbes. Vingt-trois pays ont annoncé des cas de microcéphalie et de syndrome de Guillain-Barré, une atteinte neurologique peut-être aussi liée à ce virus.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé le 18 novembre que le Zika n'était plus «une urgence de santé publique de portée mondiale», suscitant l'inquiétude dans les régions les plus concernées.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!