Covid-19: Premier succès pour un vaccin potentiel britannique

Actualisé

Covid-19Premier succès pour un vaccin potentiel britannique

Un patient en bonne santé ayant reçu une dose contre le coronavirus, développé par les chercheurs de l'Imperial College de Londres, l'est toujours, selon l'équipe clinique qui le suit.

par
LeMatin.ch
Le vaccin de L'imperial College de Londres est à base d'ARN, une molécule cousine de l'ADN.

Le vaccin de L'imperial College de Londres est à base d'ARN, une molécule cousine de l'ADN.

Keystone

Le premier volontaire en bonne santé ayant reçu une dose du vaccin potentiel contre le coronavirus développé par les chercheurs de l'Imperial College de Londres l'est toujours, selon l'équipe clinique qui le suit, rapporte CNews.

Cela a permis aux chercheurs de s'assurer que leur vaccin n'a pas d'effet négatif sur la santé lorsqu'on l'administre à un être humain. Ils vont ainsi pouvoir continuer à avancer dans leurs recherches : «Nous sommes maintenant prêts à tester le vaccin dans la phase d'évaluation des doses avant de passer à l'évaluation en plus grand nombre», a déclaré Katrina Pollock, chercheuse en chef de l'étude.

À base d'ARN

Ce vaccin développé par la prestigieuse université, dans le cadre d'un projet dirigé par l'immunologiste Robin Shattok, est à base d'ARN, une molécule cousine de l'ADN. Ce brin d'ARN qui contient des informations génétiques propres au SARS-CoV-2, une fois injecté, pénètre dans les cellules et stimule la production de la protéine signature du coronavirus (en forme de pointe) puis se réplique. Le système immunitaire apprend ainsi à reconnaître le virus et à réagir.

Dans les études menées sur des animaux, le vaccin aurait ainsi permis de produire des anticorps prometteurs.

Quinze volontaires suivront

Le volontaire doit encore recevoir une dose de rappel. Ensuite, 15 volontaires sains se verront administrer le vaccin afin d'évaluer la posologie optimale. Et au total, 300 participants en bonne santé devraient recevoir deux doses du vaccin au cours des prochaines semaines.

Si tout se passe bien et que le vaccin développe une réponse immunitaire prometteuse chez l'homme, des essais plus importants seront organisés au cours des prochains mois.

Ton opinion