11.03.2013 à 12:32

Tueur au scooterPremière commémoration pour l'une des victimes de Merah

Un an après l'assassinat de la 1ère des 7 victimes de Mohamed Merah, le parachutiste Imad Ibn Ziaten, sa mère a dévoilé lundi à Toulouse une plaque à sa mémoire sur les lieux où il a été tué.

La plaque dévoilée à Toulouse, par Latifa Ibn Ziaten, voilée, avec l’aide du maire de la ville Pierre Cohen.

La plaque dévoilée à Toulouse, par Latifa Ibn Ziaten, voilée, avec l’aide du maire de la ville Pierre Cohen.

AFP

La mère bouleversée de la première victime de Mohamed Merah, le parachutiste Imad Ibn Ziaten, a dévoilé lundi à Toulouse une plaque à la mémoire de son fils sur les lieux où il a été assassiné un an plus tôt jour pour jour, ouvrant ainsi les commémorations des crimes perpétrés en mars 2012 par le tueur au scooter.

"Ici le 11 mars 2012 a été lâchement assassiné l’adjudant Imad Ibn Ziaten, mort pour le service de la nation", dit la plaque dévoilée par Latifa Ibn Ziaten avec l’aide du maire socialiste Pierre Cohen, à l’ombre d’un pin.

Latifa Ibn Ziaten, appelée à prendre la parole malgré la douleur qui l’étreignait, n’a pu prononcer que quelques mots: "Chers amis, aujourd’hui c’est un grand honneur pour mon fils et sa mémoire". Puis sa voix s’est brisée. "Aujourd’hui c’est le jour où a été tué mon fils, c’est un jour très dur", a-t-elle trouvé la force de dire un peu plus tard, avec le soutien de toute sa famille présente.

Première de 7 victimes

Imad Ibn Ziaten est la première des sept victimes tombées en mars 2012 à Toulouse et Montauban sous les balles de Mohamed Merah, petit délinquant récidiviste des cités toulousaines devenu assassin au nom du jihad.

Merah a abattu avec le même sang-froid deux autres parachutistes, Abel Chennouf et Mohamed Legouade, à Montauban, puis Jonathan Sandler, ses deux fils et une fillette de l’école juive Ozar Hatorah à Toulouse. Il a été tué par le Raid le 22 mars 2012.

Toulouse et Montauban vivront ces prochains jours dans le souvenir de cette semaine d’effroi. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian devait présider à la mi-journée à Toulouse la cérémonie de remise de la Légion d’honneur à titre posthume à Imad Ibn Ziaten.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!