Tennis - Première finale WTA pour Clara Burel à Lausanne
Actualisé

TennisPremière finale WTA pour Clara Burel à Lausanne

La Française (No 125) jouera la finale du tournoi WTA de Lausanne, après sa belle victoire 5-7 6-2 6-2 contre sa compatriote Caroline Garcia, tête de série No 5.

par
Sport-Center

Une bise prompte à chasser les nombreux moineaux des rives du Léman, un set de retard et 0-3 dans la 2e manche, une chute et une blessure à la cheville... Rien de tout ça n'a réussi à arrêter la jeune Rennaise de 20 ans! La protégée du coach Thierry Champion, finaliste de l'Open d'Australie puis de l'US Open en 2018 chez les juniors, jouera ainsi sa première finale sur le grand circuit.

«J'ai du mal à y croire pour le moment. Je tremble encore un peu. Je suis juste super contente d'avoir gagné ce match. C'était une belle bataille et je suis très contente d'en être sortie vainqueur. La semaine a été compliquée, encore aujourd'hui avec le vent, mais c'est top! J'espère que ça ira pour mon pied. Je vais aller voir le kiné avant de disputer la finale dimanche.»

Burel a donc remporté la demi-finale franco-française au terme d'un match un peu décousu, notamment à cause de la bise qui soufflait en rafale sur le court de Vidy. Cette partie a été émaillée de 11 doubles fautes et de 13 breaks.

La Française affrontera en finale Tamara Zidansek (tête de série No 1), qui s'est jouée en deux manches de la Belge Maryna Zanevska (WTA 193). La Slovène s'est montrée bien plus réaliste sur balles de break (5/9 contre 3/9), pour finalement l'emporter 7-5 et 6-3.

Une paire suisse en finale du doubles

Le Ladies Open de Lausanne n’aura pas été décevant jusqu’au bout pour les Suissesses. Éliminées dès leur entrée en lice dans le tableau simples, Simona Waltert et Susan Bandecchi ont atteint la finale du doubles. En demie, la Grisonne et la Tessinoise sont venues à bout de la paire composée de la Belge Kimberley Zimmermann et de la Néo-Zélandaise Elin Routliffe en deux sets 7-6 (7-4), 6-3.

Elles défieront, pour le titre, la Norvégienne Ulrikke Eikeri et la Grecque Valentini Grammatikopoulou, tombeuses de la Chinoise Shuai Zhang et de la Japonaise Eri Hozumi 7-6 (7-3), 6-2.

Votre opinion