Ski alpin – A Adelboden, la sensation Strolz et des Suisses au pied du podium
Actualisé

Ski alpinÀ Adelboden, la sensation Strolz et des Suisses au pied du podium

L’Autrichien Johannes Strolz n’avait jamais fait mieux que 10e dans la discipline: il a enlevé le slalom de dimanche. La délégation helvétique place quatre hommes dans le top 10.

par
Sport-Center
Johannes Strolz.

Johannes Strolz.

AFP

Jamais dans les points cette saison, une 10e place comme meilleur résultat en carrière et ce 7e rang en première manche avec le dossard 38. Personne n’avait vu venir Johannes Strolz dimanche. C’est bien lui, l’Autrichien, les larmes aux yeux dès son arrivée, qui a su tirer son épingle du jeu à Adelboden au milieu d’une nuée de favoris regroupés en une poignée de centièmes.

On attendait ses compatriotes Manuel Feller (2e, battu pour 0’’17) et Fabio Gstrein (sorti dans le mur final) en tête à égalité après la première manche. On attendait aussi Luca Aerni, 3e du premier parcours et repoussé au 5e rang final. Pour sûr, ce slalom aura réservé un haut niveau de spectacle et de suspense.

Les athlètes suisses auront largement participé à la fête. Ils se sont finalement écrasés au pied du podium, dans un tir groupé aussi plaisant que frustrant. Le meilleur d’entre eux, Ramon Zenhäusern, termine 4e dans ce qui s’apparente à un retour au premier plan, après des décevantes 18e et 22e places en ouverture de saison. «Je vais remplir tous les formulaires pour la Chine. J’ai attendu jusqu’à aujourd’hui pour le faire», s’est marré le Haut-Valaisan au micro de la RTS, lui qui vient de satisfaire les critères de Swiss-Ski pour participer aux Jeux olympiques de Pékin.

Dans son sillage, ses collègues Luca Aerni, Loïc Meillard (6e) et Daniel Yule (8e). Les quatre hommes se tiennent en deux dixièmes. Symbole d’une équipe suisse homogène et prête à briller durant la suite du mois de janvier, où trois autres slaloms les attendent.

Votre opinion