Cyclisme - Première victoire sur le Tour de Suisse pour Stefan Bissegger
Actualisé

CyclismePremière victoire sur le Tour de Suisse pour Stefan Bissegger

Le Thurgovien a remporté la 4e étape, mercredi à Gstaad, et revient dans le top 10 du classement général.

par
Yves Desplands
Sous la pluie, à Gstaad, Stefan Bissegger s’est montré le plus fort.

Sous la pluie, à Gstaad, Stefan Bissegger s’est montré le plus fort.

Urs Lindt/Freshfocus

Stefan Bissegger (23 ans) a remporté mercredi la 4e étape du Tour de Suisse entre St-Urban et Gstaad. Après les 171 kilomètres de course, le Thurgovien sest imposé au sprint devant ses compagnons déchappée, le Français Benjamin Thomas et lAméricain Joseph Rosskopf. Cest la première victoire sur le Tour de Suisse pour Bissegger, sa deuxième en pro après sa première place dans le contre-la-montre de Paris-Nice, en mars.

Au classement général, le Néerlandais Mathieu van der Poel conserve le maillot jaune devant le Français Julian Alaphilippe (à 1') et le Thurgovien Stefan Küng (à 4''). Bissegger, lui, remonte au 10e rang, à 38'' du leader.

Des risques en descente

Un groupe de quatre hommes, avec Joël Suter, sest échappé après la mi-course et a compté plus de sept minutes davance sur le peloton. Dans la descente sur Gstaad, sous la pluie, Bissegger a tenté à plusieurs reprises de lâcher les deux adversaires encore dans sa roue, en prenant tous les risques. Finalement, cest sur laérodrome de Gstaad que la course sest jouée à la manière dune épreuve sur piste. Et à ce petit jeu, lexpérience de Stefan Bissegger a fait la différence au moment où Rosskopf a lancé le sprint à quelques 200 mètres de larrivée. Sur la ligne, les trois hommes ont pris 23 secondes davance sur Joël Suter et 5'16'' sur le peloton que le Belge Edward Theuns a dominé pour semparer de la cinquième place.

Jeudi, la 5e étape attaque à la montagne, avec 172 kilomètres entre Gstaad et Loèche-les-Bains où les coureurs devront passer le col du Pillon, la montée à Albinen et les 17 derniers kilomètres jusquà Loèche-les-Bains.

Votre opinion