Lausanne - Premières sanctions après le match sauvage en plein covid
Publié

LausannePremières sanctions après le match sauvage en plein covid

En mai 2020, lorsque la limite de rassemblement était fixée à 5, une rencontre officieuse avait rassemblé un millier de personnes. Quatre joueurs ont été condamnés, dont un professionnel.

par
rmf

Le rassemblement avait marqué les esprits en mai 2020, après trois mois de confinement: un match entre une équipe d’Yverdon et une autre de Lausanne avait attiré un public fort d’un millier de personnes environ, alors que la limite restait fixée à 5. Par manque de moyens et pour éviter des affrontements, la police n’était pas intervenue, mais elle a mené des enquêtes, et vient de condamner quatre personnes identifiées pour avoir participé au match, révèle «24 heures». Trois d’entre elles écopent de 30 jours-amende à 30 fr. et d’une amende de près de 500 fr.

Le quatrième joueur épinglé est toutefois un professionnel évoluant dans un club vaudois en Promotion League, ajoute «24 heures». Le procureur a estimé qu’il avait non seulement été organisateur de la rencontre, mais aussi une des raisons de la forte affluence du public. Ce Camerounais établi à Lausanne a écopé d’une peine ferme, soit 30 jours-amende à 20 fr. et une amende de 500 fr.

Au lendemain de la rencontre clandestine, tant le Lausanne-Sport que le Servette FC avaient pris leurs distances avec cette pratique. Le Lausanne-Sport avait indiqué avoir reconnu un joueur de l’équipe de formation Team Vaud, mais il ne semble pas s’agir de la même personne que celui qui a été condamné ces jours.

Votre opinion

30 commentaires