Chili: Près d'un million et demi de foyers sans eau

Publié

ChiliPrès d'un million et demi de foyers sans eau

Les fortes pluies qui sévissent au Chili ont fait quatre morts et entraîné une massive coupure d'eau courante dans la capitale.

La coupure d'eau touche plus de 60% de la population de la capitale.

La coupure d'eau touche plus de 60% de la population de la capitale.

AFP

Plus d'1,4 million de foyers de Santiago du Chili étaient privés d'eau dimanche en raison de fortes pluies dans le centre du pays qui ont fait quatre morts et sept disparus et souillé le fleuve alimentant la ville, selon le gouverneur de la capitale.

Les précipitations, qui ont débuté samedi, ont entraîné des éboulements de terre et de gravats dans le fleuve Maipo, qui approvisionne la plus grande partie de Santiago, où vivent près de 6,5 millions de personnes. L'eau étant souillée, les autorités ont décidé d'en interrompre l'approvisionnement.

Coupure totale ou partielle

«Nous parlons de 1'450'000 foyers affectés par cette coupure d'eau qui, à partir de 08h00 (heure locale, midi en Suisse), sera totale ou partielle dans 30 communes» de la capitale, a déclaré Claudio Orrego dans une conférence de presse.

La coupure d'eau touche plus de 60% de la population de la capitale. De nombreux habitants sont sortis dans les rues avec des seaux et des pots pour collecter l'eau des 60 points d'approvisionnement mis à disposition par les autorités régionales. Les gens se sont rués dans les supermarchés pour s'emparer des bouteilles d'eau, ne sachant pas quand l'approvisionnement serait rétabli.

Pas d'estimation sur le retour de l'eau

«Nous ne savons pas encore quand l'eau potable sera rétablie. Tant que le fleuve Maipo reste souillé, nous ne pouvons garantir le rétablissement du service», a expliqué Claudio Orrego. Les fortes pluies ont touché principalement les régions de Valparaiso, Santiago et O'Higgins, entraînant des crues et des éboulements qui ont fait, selon le Bureau national chilien des urgences (Onemi), quatre morts, sept disparus, et isolé plus de 3300 personnes.

(AFP)

Ton opinion