25.09.2020 à 17:32

SuissePlus de 2000 jeunes à Berne pour la Grève du climat

Une manifestation pour dénoncer la crise climatique a eu lieu ce vendredi sur l’Helvetiaplatz à Berne, trois jours après l’évacuation du camp des activistes qui s’étaient installés sur la Place fédérale.

Plus de 1000 personnes se sont rassemblées vendredi après-midi à Berne pour manifester contre la crise climatique.

Keystone

Trois jours après le nettoyage du camp des activistes pour le climat à Berne, plus de 2000 personnes se sont à nouveau rassemblées vendredi. Cette manifestation se déroulait en parallèle d’autres grèves des jeunes pour le climat sur toute la planète.

Les militants de «Rise Up for Change» ont appelé à une grève du climat vendredi à Berne. Au début de la semaine, ils ont occupé la Place fédérale pendant 48 heures avant que la police ne les évacue.

Les manifestants se sont rassemblés vendredi après-midi sur l’Helvetiaplatz. Ils ont marché à travers le centre-ville jusqu’à la Waisenhausplatz, en chantant et en scandant des slogans. La police a toléré le rassemblement non autorisé, mais n’a pas permis aux manifestants de se rendre sur la Place fédéral et en a bloqué l’accès, notamment à l’aide d’un canon à eau.

Le rassemblement s’est terminé par des discours sur la Waisenhausplatz. Plusieurs intervenants ont souligné l’urgence d’agir et ont présenté les différentes demandes du mouvement climatique. La crise climatique ne peut être ignorée, a déclaré un orateur avant de plaider en faveur de l’urgence d’agir. Le combat continue, a-t-il dit sous un tonnerre d’applaudissements.

«Climate Justice Arena» au lieu de SRF Arena

Après la manifestation, une «Climate Justice Arena» doit être organisée – en guise de contre-événement à l’émission alémanique «Arena» sur la SRF. Les membres de «Rise Up for Change» avaient décliné une invitation à l’émission parce que des politiciens qui nient les problèmes climatiques comme le conseiller national UDC zurichois Roger Köppel ont été invités.

On veut mener un débat «sérieux et factuel» sur les revendications du mouvement ainsi que sur la politique, a déclaré «Rise Up for Change» pour justifier sa position.

Les militants du climat du monde entier ont appelé à l’action vendredi. Selon le mouvement «Grève étudiante pour le climat» (Fridays for Future), plus de 3000 grèves pour le climat sont prévues et plus de 400 manifestations devaient avoir lieu rien qu’en Allemagne.

La première grève scolaire pour le climat a été lancée par Greta Thunberg le 20 août 2018 devant le Parlement suédois.

Des milliers de manifestants en Allemagne

Des milliers de personnes se sont mobilisées vendredi en Allemagne, en particulier à Berlin et Cologne, à l’occasion d’une journée internationale d’actions pour le climat du mouvement «Fridays for future», a indiqué la police.

À Berlin, le nombre de 10’000 manifestants a pratiquement été atteint, selon la police, les organisateurs évoquant eux 21’000 participants. Masqués pour la plupart, les jeunes manifestants ont bravé la pluie pour se rassembler devant l’emblématique Porte de Brandebourg.

Plusieurs défilés à vélo venus de plusieurs quartiers de la capitale allemande ont notamment convergé vers le lieu de rassemblement. «La protection du climat ne peut plus attendre», «Il n’y a pas de planète B» ou encore «Ne brûlez pas mon avenir», disaient certaines pancartes brandies par les manifestants.

Ils étaient aussi plus de 6000 à Hambourg à participer à cette première mobilisation pour le climat depuis plusieurs mois, selon la police locale, ou encore 7000 à Cologne, 6000 à Fribourg ou encore 3000 à Bonn selon des décomptes de la police.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!