09.12.2016 à 19:50

SyriePrès de 170 camions d'essence de l'EI détruits

Les ressources financières de l'Etat islamiques sont mises à mal par les bombardements de la coalition.

1 / 118
Un accord a été conclu «sous la houlette de la Russie et de la Turquie» pour évacuer les civils et les rebelles à Alep. (13 décembre 2016)

Un accord a été conclu «sous la houlette de la Russie et de la Turquie» pour évacuer les civils et les rebelles à Alep. (13 décembre 2016)

AFP
Les rebelles se sont retirés lundi de six nouveaux quartiers importants d'Alep face à l'avancée de l'armée syrienne rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Ils ne sont plus que dans une petite poche dans la deuxième ville de Syrie. La prise d'Alep n'est «plus qu'une question de temps», selon l'OSDH. (12 décembre 2016)

Les rebelles se sont retirés lundi de six nouveaux quartiers importants d'Alep face à l'avancée de l'armée syrienne rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Ils ne sont plus que dans une petite poche dans la deuxième ville de Syrie. La prise d'Alep n'est «plus qu'une question de temps», selon l'OSDH. (12 décembre 2016)

AFP
Plus de de 10'000 civils ont fui les quartiers rebelles d'Alep depuis minuit en raison des violents bombardements. (Dimanche 11 décembre 2016)

Plus de de 10'000 civils ont fui les quartiers rebelles d'Alep depuis minuit en raison des violents bombardements. (Dimanche 11 décembre 2016)

AFP

La coalition contre le groupe Etat islamique a annoncé vendredi avoir détruit 168 camions d'essence de l'EI la veille en Syrie près de Palmyre, où les djihadistes mènent actuellement une offensive contre les forces gouvernementales.

La coalition «continue à mettre les bouchées doubles dans la guerre aérienne contre les ressources financières de l'EI», a affirmé le colonel John Dorrian, porte-parole militaire de la coalition à Bagdad, cité par le communiqué. Ce bombardement «représente une perte estimée de 2 millions de dollars de revenu» pour l'EI, a indiqué la coalition sans plus de détails.

Ressources de Daech réduites

La coalition frappe régulièrement les puits de pétrole exploités par les djihadistes en Syrie, et a déjà procédé à plusieurs reprises à des opérations de destruction de flottes de camions citerne. En juillet, elle avait estimé avoir réussi à diminuer par deux les ressources pétrolières des djihadistes grâce à ces frappes, estimant que celles-ci était désormais de l'ordre de 15 millions de dollars par mois.

Les Etats-Unis et la coalition avaient dans un premier temps tenté de limiter les frappes contre les installations pétrolières en Syrie et en Irak, pour éviter les destructions sur un appareil productif destiné à revenir dans les mains d'un gouvernement légitime. Mais à l'automne 2015, ils avaient décidé de passer à la vitesse supérieure, face à la nécessité d'accélérer la campagne militaire contre l'EI qui traîne en longueur.

Lors de précédents bombardements de camions citerne l'an dernier, les Etats-Unis avaient largué des tracts prévenant les chauffeurs de l'imminence de bombardements pour leur permettre de s'échapper. Le communiqué de la coalition ne précise pas si la même précaution a été prise pour le bombardement de jeudi.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!