Yémen: Près de 20 personnes secourues après un naufrage
Actualisé

YémenPrès de 20 personnes secourues après un naufrage

Le bateau qui transportait une soixantaine de passagers, était porté disparu depuis cinq jours.

Les rives de l'île de Socotra au large desquelles le navire s'est abîmé.

Les rives de l'île de Socotra au large desquelles le navire s'est abîmé.

Archives, Reuters

Dix-neuf personnes ont été secourues jusqu'ici après le naufrage d'un navire au large de l'île yéménite de Socotra, ont annoncé mercredi les autorités en évoquant «un accident». Une soixantaine de personnes étaient à bord.

Le gouvernement a lancé un SOS aux bateaux de guerre et aux navires marchands présents dans le secteur et «les recherches se poursuivent», a déclaré à la presse le ministre de la Pêche Fahd Kavieen.

«Accident»

Le bateau faisait route de la ville portuaire de Moukalla (sud-est du Yémen) vers Socotra et il a fait naufrage mardi à 26 milles marins au nord-ouest de l'île, située dans l'Océan indien, selon les autorités. Socotra est située à 350 kilomètres des côtes sud-est du Yémen.

«Une soixantaine de personnes, dont des enfants et des femmes, se trouvaient à bord du cargo qui transportait aussi des petites embarcations de pêche», a indiqué Fahd Kavieen.

Le bateau a coulé à la suite d'«un accident», a encore dit le ministre en citant «de premières informations».

Secours

D'après l'agence officielle Saba du gouvernement, deux passagers ont été secourus par deux bateaux battant pavillon autrichien et australien. L'agence n'a pas précisé s'il s'agissait de navires marchands ou de bateaux de guerre faisant partie de la force navale internationale qui lutte contre la piraterie maritime autour de la Corne de l'Afrique.

Fahd Kavieen a plus tard indiqué que 17 autres personnes avaient été secourues tôt mercredi. «Des bateaux passent le secteur au peigne fin depuis les premières heures de la journée et il y a bon espoir que des passagers aient survécu», a-t-il ajouté. Les passagers du bateau sont des habitants de Socotra, a-t-il précisé.

Les accidents sont fréquents au large du Yémen.

(ats)

Votre opinion