Inde: Près de 40 morts lors du déraillement d'un train
Actualisé

IndePrès de 40 morts lors du déraillement d'un train

Sept wagons et la locomotive d'un train ont déraillé, dans le sud-est de l'Inde faisant près de 40 morts et 50 blessés.

1 / 7
Au moins 27 personnes ont été tuées samedi lors du déraillement d'un train dans le sud-est de l'Inde. (Dimanche 22 janvier 2017)

Au moins 27 personnes ont été tuées samedi lors du déraillement d'un train dans le sud-est de l'Inde. (Dimanche 22 janvier 2017)

Keystone
Une cinquantaine d'autres sont blessées.(Dimanche 22 janvier 2017)

Une cinquantaine d'autres sont blessées.(Dimanche 22 janvier 2017)

Keystone
Huit des 21 voitures ainsi que la locomotive du train express Jagdalpur-Bhubaneswar ont déraillé samedi à 23h00 (18h30 en Suisse) près de la gare de Kuneru, dans le district de Vizianagram dans l'Etat de l'Andhra Pradesh.(Dimanche 22 janvier 2017)

Huit des 21 voitures ainsi que la locomotive du train express Jagdalpur-Bhubaneswar ont déraillé samedi à 23h00 (18h30 en Suisse) près de la gare de Kuneru, dans le district de Vizianagram dans l'Etat de l'Andhra Pradesh.(Dimanche 22 janvier 2017)

Keystone

Au moins 39 personnes ont été tuées et une cinquantaine d'autres blessées samedi soir dans le déraillement d'un train de passagers dans le sud-est de l'Inde. Elles alourdissent encore le bilan lié aux transports ferroviaires, endeuillés par de nombreux accidents.

Le train express Hirakhand transportant 600 passagers, qui reliait Jagdalpur à Bhubaneswar, a déraillé vers 23h30 à proximité de la gare de Kuneri, dans l'Etat de l'Andhra Pradesh. «Neuf wagons ont déraillé, trois se sont retournés et sont tombés des voies», a annoncé un responsable de la police locale, L.K.V. Ranga Rao. «La plupart des blessés et des morts étaient dans les trois wagons-lits.»

Le directeur des relations publiques de la compagnie East Coast Railway a déclaré dimanche que les opérations de secours étaient pratiquement terminées. «Notre première priorité est de nous occuper des passagers blessés. Nous fouillons aussi tous les wagons pour nous assurer que personne n'est resté bloqué», a ajouté J.P. Mishra.

Par les fenêtres

D'après Anil Saxena, porte-parole des chemins de fers indiens, les autorités comme les secouristes ont travaillé durant toute la nuit de samedi à dimanche pour tenter de localiser des survivants.

Des images de la télévision montraient des wagons couchés sur le côté et des secouristes en gilets orange en train de d'essayer d'extraire les passagers par les fenêtres du train. Le directeur des relations publiques de la compagnie East Coast Railway a déclaré dans la matinée que les opérations de secours étaient pratiquement terminées.

«Notre première priorité est de nous occuper des passagers blessés et de leur fournir les soins adaptés en les hospitalisant. Nous fouillons aussi tous les wagons pour nous assurer que personne n'est resté bloqué», a ajouté J.P. Mishra.

Rumeur de sabotage

Les autorités n'excluent pas qu'un acte de sabotage de la rébellion maoïste soit à l'origine du désastre. La police estime de son côté que le train a déraillé à la suite d'un défaut technique mais la compagnie ferroviaire n'exclut pas, elle aussi, un acte criminel. «On examine cette piste. Il y a des soupçons car deux trains sont passés sans encombres sur les mêmes rails plus tôt dans la soirée», a déclaré M. Saxena.

Environ 600 passagers se trouvaient à bord des wagons qui ont déraillé, a indiqué M. Mishra à la télévision indienne NDTV. Une dizaine de bus ont été déployés pour évacuer les passagers indemnes.

L'express était parti de la ville de Jagdalpur et roulait vers Bhubaneswar, la capitale de l'Etat d'Odisha, lorsqu'il a déraillé, à 160 km de Visakhapatnam, ville la plus proche du site de l'accident.

Hécatombe

Le réseau ferroviaire public en Inde, construit pendant la colonisation britannique, totalise un nombre élevé d'accidents. C'est le résultat de plusieurs décennies de sous-investissement et d'une politique des tarifs bas. Vingt-trois millions de passagers empruntent le réseau chaque jour.

Vendredi, dix voitures d'un train express avaient déjà déraillé dans l'Etat du Rajasthan (ouest), faisant de nombreux blessés légers. En novembre dernier, 150 personnes ont été tuées dans le déraillement d'un train dans l'Uttar Pradesh, dans le nord de l'Inde. Et en 2014, dernière année pour laquelle ont été publiées des statistiques, 27'581 décès ont été enregistrés rien que sur le réseau ferroviaire.

Le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi a promis d'investir 137 milliards de dollars sur cinq ans dans la modernisation et la sécurisation des chemins de fer.

(ats)

Votre opinion