11.04.2014 à 16:34

ItaliePrès de 900 migrants rescapés au large de la Sicile

Des centaines de migrants en provenance d'Afrique du Nord ont été secourus dans la nuit de jeudi à vendredi par la Marine italienne, au large de la Sicile.

Près de 900 migrants ont été sauvée dans la nuit de jeudi à vendredi au large de la Sicile, en Italie.

Près de 900 migrants ont été sauvée dans la nuit de jeudi à vendredi au large de la Sicile, en Italie.

Keystone

Le sauvetage des 900 migrants a été réalisé en coopération avec les garde-côtes et les patrouilleurs de la police financière, dans le cadre de l'opération Mare Nostrum lancée en octobre.

La frégate Euro a récupéré 336 migrants, qui se trouvaient à bord de deux bateaux menaçant de chavirer à cause du nombre, parmi lesquels 44 femmes et dix enfants. Selon le communiqué de la Marine italienne, 66 d'entre eux ont été transférés sur le patrouilleur Avallone de la Garde financière afin de débarquer au port sicilien de Porto Empédocle.

Pendant ce temps, la frégate Espero a pour sa part sauvé 198 migrants, dont 17 femmes, tandis qu'un autre bateau, le Stromboli, s'occupait d'en récupérer 108, dont trois enfants.

Enfin, deux patrouilleurs des garde-côtes ont à eux deux sauvé puis transféré sur un autre bateau 254 réfugiés, dont 53 femmes et neuf enfants.

20'000 vies sauvées

«Tous ces migrants sauvés dans la nuit (896 personnes en tout, ndlr) ont été transférés vendredi sur le bateau San Giorgio», a précisé la Marine.

Dans la matinée, la frégate Zeffiro est par ailleurs parvenue au port de Trapani, en Sicile, avec à son bord 410 migrants, dont 59 enfants, qui avaient été sauvés jeudi alors qu'ils se trouvaient au sud de l'île de Lampedusa.

Selon l'amiral Giuseppe De Giorgi, près de 20'000 vies ont été sauvées et des dizaines de passeurs arrêtés depuis le début à l'automne dernier de l'opération Mare Nostrum.

Appel à l'UE

Et le mouvement n'est pas prêt de s'arrêter, selon le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). «Nous nous attendons à ce que ces chiffres continuent d'augmenter. Ils sont des milliers en Libye et d'autres bateaux ont été repérés», a déclaré la porte-parole de l'agence onusienne à Genève, Melissa Fleming.

Selon elle, le nombre d'arrivées depuis le début de l'année est dix fois supérieur à ce qu'il était sur le premier trimestre 2013. Dans ce contexte, le HCR estime que l'Italie a besoin d'une aide de l'Union européenne.

L'UE doit aider l'Italie à se doter d'un plus grand nombre de centres d'accueil et d'hébergement et à trouver des «solutions durables» pour les demandeurs d'asile fuyant les guerres et les persécutions, a-t-elle ajouté.

Mercredi, le ministre italien de l'Intérieur, Angelino Alfano, avait déjà estimé que «l'Europe doit immédiatement prendre la situation en main (...) il ne s'agit pas d'une frontière méditerranéenne, mais d'une frontière européenne», avait-il dit.

Des millions de réfugiés

Depuis que la crise syrienne a basculé dans la guerre civile, le HCR a enregistré officiellement plus de 2,6 millions de réfugiés syriens dans les pays voisins et en Egypte, mais des centaines de milliers d'autres sans doute ont fui le pays sans se faire connaître de l'agence onusienne.

S'y ajoutent des demandeurs d'asile quittant l'Erythrée, la Somalie ou bien encore le Nigeria, la Gambie, le Mali et le Sénégal qui transitent par la Libye avant de tenter la traversée.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!