Coronavirus - Près de deux tiers des Suisses ne se sont jamais fait tester
Publié

CoronavirusPrès de deux tiers des Suisses ne se sont jamais fait tester

Selon un sondage paru tard dimanche soir, les Helvètes, encore peu nombreux à avoir effectué des tests, sont prêts à se faire dépister davantage pour retrouver un peu de liberté.

Même s’ils se font encore peu dépister, les Suisses ont bon espoir que les tests permettent un retour à la normale.

Même s’ils se font encore peu dépister, les Suisses ont bon espoir que les tests permettent un retour à la normale.

AFP

Chaque semaine ou presque, le Conseil fédéral le répète inlassablement en conférence de presse: il faut se faire tester pour barrer la route autant que possible au coronavirus. Hic: alors que la pandémie dure depuis plus d’un an, un sondage en ligne, paru lundi sur le Tages-Anzeiger et réalisé sur 4000 personnes de tout le pays, montre que deux tiers des Suisses ne sont encore jamais fait dépister.

Selon cette enquête représentative réalisée par l’agence zurichoise Mindnow, les jeunes sont toutefois plus nombreux à se faire dépister. Ainsi chez les moins de 35 ans, près de la moitié des sondés affirment avoir été testés au moins une fois au Covid-19. Mais seul un tiers des plus de 35 ans disent l’avoir fait.

Bonne nouvelle quand même: les Suisses ont bon espoir que les tests permettent un retour à la normale. Quelque 55% des personnes interrogées disent être prêtes à se faire dépister davantage pour retrouver un peu de liberté et 60% sont d’accord de le faire à la maison grâce aux futurs autotests qui devraient arriver dès mardi dans les pharmacies.

En outre, la moitié des sondés (53%) estiment que le Conseil fédéral devrait assouplir davantage ses restrictions avec une stratégie de tests appropriée. Et ils sont à peine un peu moins nombreux (47%) à se dire prêts à retourner au resto ou au cinéma si l’entrée n’est possible que pour les personnes dont le test s’avère négatif.

(cht)

Votre opinion