Basketball: Présentation: «Fribourg Olympic est co-favori.» Vraiment?

Publié

BasketballPrésentation: «Fribourg Olympic est co-favori.» Vraiment?

Avant le début de la nouvelle saison de SB League, ce samedi, on termine notre tour d’horizon des sept clubs romands avec le champion en titre, FR Olympic.

par
Jérémy Santallo
Boris Mbala et les Fribourgeois lors de leur triomphe du 28 mai dernier du côté de la Riveraine, à Neuchâtel.

Boris Mbala et les Fribourgeois lors de leur triomphe du 28 mai dernier du côté de la Riveraine, à Neuchâtel.

Pascal Muller/freshfocus

Champion pour la vingtième fois de son histoire au printemps – son quatrième sacre consécutif –, Fribourg Olympic demeure l’épouvantail du championnat et fait figure d’immense favori à sa propre succession. C’est du moins notre avis, qui plus est avec les arrivées de Jonathan Kazadi et Uros Nikolic, un axe 1-5 appétissant.

Ce n’est pas tout à fait celui de Philippe De Gottrau. «Avec onze joueurs professionnels, je pense que l’on n’a jamais été aussi fort quantitativement. Mais si on prend le critère qualitatif, Massagno nous est supérieur, je trouve. Surtout au niveau des étrangers (ndlr: Massagno possède dans ses rangs Isaiah Williams, Juwann James, Jonathan Galloway, ancien joueur de Monthey, et devrait bientôt faire venir un meneur de jeu), explique le président. Pour moi, on est co-favori.»

Est-ce une habile formule pour que la troupe de Petar Aleksic, qui est finalement resté à Fribourg, se déleste d’une certaine pression? Ou alors est-ce une réelle conviction de dirigeant? À vous de juger.

Le joueur à suivre:

Sept années après son départ de Fribourg, l’ancien capitaine Jonathan Kazadi fait son retour à Saint-Léonard. Pour y boucler la boucle? C’est bien possible même si, à 31 ans, le maestro de l’équipe de Suisse est supposé être dans ses plus belles années. Après deux saisons très abouties à Lille, en seconde division française, «Jo» Kazadi n’a pas pu s’exprimer la saison passée dans l’antichambre de l’élite allemande (un match et 15 minutes de jeu), touché pendant sept mois à une hanche. Si les pépins physiques le laissent en paix – il a été blessé à une cuisse en septembre –, Kazadi devrait faire des ravages dans une SB League sous-dimensionnée pour lui.

Le contingent suisse:

Jonathan Kazadi, donc, Boris Mbala, Natan Jurkovitz, Arnaud Cotture, Paul Gravet et Yuri Solca. Ne cherchez pas: il est impossible de faire mieux sur sol helvétique. «L’été passé, nous avions fait de gros efforts financiers pour garder notre ossature sur deux saisons», relève De Gottrau. Peut-être est-ce pour cela que les dirigeants n’ont pas pu dépenser sans compter sur le marché des joueurs étrangers.

Kazadi, Mbala, Jurkovitz et Cotture sont des assurances tous risques, alors on va plutôt se questionner sur les deux autres. Touché au dos, Gravet a vu son ascension ralentie par une longue blessure la saison dernière. À 26 ans, il est temps pour lui d’éclore pour de bon. Talentueux, le jeune meneur de jeu Solca (22 ans) est souvent à l’infirmerie et n’a pas encore confirmé les espoirs que beaucoup avaient placés en lui. Il faudra suivre ces deux hommes avec attention cette saison.

Paul Gravet, à gauche, lors de la demi-finale des derniers play-off contre les Lions de Genève.

Paul Gravet, à gauche, lors de la demi-finale des derniers play-off contre les Lions de Genève.

Pascal Muller/freshfocus

Les étrangers:

Éliminés le week-end passé de la course à la Ligue des champions, les Fribourgeois disputeront l’Europe Cup cette saison. Pour tenter d’«aller le plus loin possible», les dirigeants ont tablé sur cinq éléments importés.

Impressionnant pour sa première saison l’an dernier, Davonta Jordan est toujours là. Il est rejoint sur les lignes arrières par ses compatriotes Justin Roberts et Coryon Mason. Le premier est «un scoreur talentueux mais ce n’est pas Kwamain Mitchell non plus», dixit De Gottrau. Le second a vu son mois de septembre perturbé par une blessure à la cheville. «Ils ont tous les deux un contrat pour quatre mois mais ce n’est pas exclu qu’il reste toute l’année», précise le président.

Dans la raquette, Milos Jankovic et Uros Nikolic, qui est arrivé en provenance de Massagno, feront la paire. Le hic, c’est que Nikolic souffre déjà des deux genoux.

Notre pronostic:

Fribourg Olympic terminera 1er de la saison régulière.

Notre classement final

1 – Fribourg Olympic

2 – Spinelli Massagno

3- Lions de Genève

4 – Swiss Central

5 – BBC Nyon

6 – Vevey Riviera Basket

7 – Union Neuchâtel

8 – BBC Monthey

9 - BC Boncourt

10 – Starwings Basket

11 – Lugano Tigers

Les présentations précédentes

- À Union Neuchâtel, le temps de la reconstruction

- Les Lions de Genève visent un trophée

- Le BBC Nyon peut-il aller plus haut?

- Le BBC Monthey n’est pas plus ambitieux

- Le BC Boncourt a fait table rase du passé

- Vevey Riviera, néo-promu aux dents longues

Ton opinion