Basketball: Présentation: Monthey n’est pas plus ambitieux

Publié

BasketballPrésentation: Monthey n’est pas plus ambitieux

Avant le début de la nouvelle saison de SB League, on continue notre tour d’horizon des sept clubs romands avec le BBC Monthey.

par
Jérémy Santallo
Brunell Tutonda, à droite, va débuter sa quatrième saison sous les couleurs valaisannes.

Brunell Tutonda, à droite, va débuter sa quatrième saison sous les couleurs valaisannes.

freshfocus

Balayé 3-0 dans la série par le futur champion Fribourg Olympic en quarts de finale des play-off au printemps, le BBC Monthey, qui avait terminé 8e de la saison régulière, n’a pas des ambitions débordantes pour l’exercice à venir. «On vise la 7e place, pas plus haut, concède le coach Patrick Pembele. Ce groupe est peut-être plus expérimenté mais niveau talent, nous ne sommes pas beaucoup plus forts.» La saison dernière, la formation valaisanne avait attaqué son championnat par sept défaites consécutives, gagnant seulement son premier match le 4 décembre: autant dire que les chances de faire pire sont quasi nulles. Surtout que Monthey sort d’une préparation réussie avec quatre succès en autant de rencontres.

Le joueur à suivre:

Un peu comme pour Killian Martin à Union Neuchâtel, Ilija Vranic doit franchir un nouveau palier à Monthey. Après une belle saison bâloise chez les Starwings (8 points, 7 rebonds et 2 passes en moyenne) qui lui a ouvert les portes de l’équipe de Suisse, le poste 4 zurichois débarque en Valais et devrait être une pièce importante de l’échiquier de Patrick Pembele. D’ailleurs, on voit mal comment le technicien ne pourrait pas l’intégrer dans son cinq de base. À moins qu’il ne choisisse de commencer les matches avec une raquette Humphrey - Langford?

Ilija Vranic avec Starwings lors d’une rencontre à Lugano en février dernier.

Ilija Vranic avec Starwings lors d’une rencontre à Lugano en février dernier.

Marusca Rezzonico/Freshfocus

Le contingent suisse:

Patrick Pembele ne le cache pas: «On espérait mieux au niveau du recrutement (ndlr: pas des prolongations de contrat) des joueurs suisses, en plus d’Ilija.» L’entraîneur des Sangliers voulait garder son shooteur Clayton Le Sann mais ce dernier a choisi Genève. Marlon Kessler (Boncourt) n’a pas été retenu mais pour le reste, la base helvétique n’a quasi-pas bougé au Reposieux: Thomas Fritschi, Thomas Salman, Maxime Rentsch et Brunell Tutonda ont rempilé pour une année. Au rayon des nouveautés, Mathieu Giroud et Matthew Eberle (23 ans, 198 cm). Ce dernier, poste 3/4 né aux États-Unis mais originaire de Winterthour, s’est forgé une jolie petite réputation de shooteur ces dernières années.

Les étrangers:

Sur le papier, le quatuor semble plutôt équilibré. Kevin Langford (36 ans) a convaincu les dirigeants sur sa demi-saison l’année passée (12 points et 4 rebonds en moyenne) et fera la paire avec le revenant Markel Humphrey (35 ans). Champion avec les Sangliers en 2017, l’ancien joueur d’Union et des Lions valait encore 18 points et 8 rebonds la saison passée à Lugano. Les deux vétérans devront encadrer deux jeunes rookies sortis des États-Unis: Jaizec Lottie (24 ans, 185 cm, poste 1) et Jay Jay Chandler (23 ans, 195 cm, poste 2). Le premier, sur la photo ci-dessous, pourrait être l’une des belles surprises de la saison à venir.

Notre pronostic:

Le BBC Monthey terminera 8e de la saison régulière.

Les présentations précédentes:

- Le Vevey Riviera Basket, néo-promu aux dents longues

- Le BC Boncourt a fait table rase du passé

Ton opinion