Fribourg: Prêtre suspendu après des soupçons d'abus

Actualisé

FribourgPrêtre suspendu après des soupçons d'abus

Une enquête a été ouverte par l'église catholique sur ce faits présumés qui remontent à près de cinquante ans.

Illustration, Keystone

L'évêque Charles Morerod a suspendu un prêtre retraité du canton de Fribourg de l'activité qu'il exerçait encore occasionnellement. Une enquête est en cours au niveau canonique pour des attouchements présumés qui auraient été commis il y a près de cinquante ans.

La suspension durera en tout cas le temps de l'enquête. En revanche, à cause du nombre d'années écoulées, il ne pourra pas y avoir d'enquête par la justice de l'Etat, a indiqué vendredi dans un bref communiqué le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg.

Trois victimes présumées ont signalé spontanément leur cas à l'évêque, par lettre ou lors d'une rencontre avec lui, a précisé à l'ats Laure-Christine Grandjean, porte-parole du diocèse. Monseigneur Morerod s'est renseigné auprès du Ministère public: ces trois cas sont prescrits.

Remplacements

Interrogé sur l'éventualité de cas plus récents, le diocèse répond qu'il ne sait pas. Jusqu'à sa suspension, ce prêtre retraité aidait de temps en temps, ici ou là, célébrant des offices comme remplaçant. Afin de préserver l'enquête et la présomption d'innocence, aucun autre détail ne sera communiqué au sujet de l'affaire.

Par ailleurs, dans le communiqué, Monseigneur Morerod souligne que de manière générale, si des personnes ont connaissance d'abus actuels, «elles ont un devoir moral de les dénoncer d'abord à la justice» pour éviter la répétition des faits.

(ats)

Ton opinion