Patrick Vieira met une balayette à un fan d’Everton
Publié

Foot anglaisVieira balaie du pied un fan d’Everton, la police ouvre une enquête

Jeudi soir, l’entraîneur de Crystal Palace a été pris à partie par un individu lors de l’envahissement de terrain ayant suivi la victoire des Toffees (3-2), synonyme de maintien en Premier League.

Décidément, les envahissements de terrain se suivent et se ressemblent, en ce moment en Angleterre. Deux jours après un incident s’étant produit à Nottingham, le Goodison Park de Liverpool a été le théâtre d’une nouvelle scène surréaliste, jeudi soir.

Le contexte? Vainqueur de Crystal Palace (3-2) grâce à un but de Dominic Calvert-Lewin à la 85e et après avoir été mené 2-0 à la mi-temps, Everton a assuré son maintien en Premier League, au bout d’une saison pour le moins éprouvante. Cela valait bien une communion entre supporters et joueurs sur la pelouse. 

Reste qu’un individu en a profité pour aller provoquer l’entraîneur de Crystal Palace, Patrick Vieira, à coups d’insultes et de doigts d’honneur. Le tout en se filmant à l’aide de son smartphone. Problème: le tacticien français a perdu son calme et a alors envoyé cette même personne au tapis en la balayant du pied droit.

Enquêtes ouvertes

Interrogé en conférence de presse d’après-match, Patrick Vieira n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. «Je n’ai rien à dire sur ça», a-t-il réagi selon les médias présents sur place. D’après The Athletic notamment, la Fédération anglaise de football (FA) a ouvert une enquête sur le champion du monde 1998, mais également sur le club d’Everton pour l’envahissement du terrain.

Patrick Vieira lors de la défaite de Crystal Palace sur le terrain d’Everton.

Patrick Vieira lors de la défaite de Crystal Palace sur le terrain d’Everton.

Action Images via Reuters

Les forces de l’ordre se sont également saisies de l’affaire: «La police du Merseyside (nord-ouest de l’Angleterre) enquête sur une altercation survenue sur le terrain de Goodison Park, à l’issue du match Everton – Crystal Palace, jeudi 19 mai, a-t-elle indiqué, dans un communiqué. Nous travaillons avec Everton FC pour rassembler toutes les images de vidéosurveillance disponibles et nous parlons aux témoins», a-t-elle ajouté, précisant n’avoir reçu «aucune plainte formelle».

A noter que la soirée de jeudi a aussi été marquée par des débordements au terme d’une demi-finale de promotion vers la League One (3e division). A Port Vale, des joueurs de Swindon Town ont été pris à partie lors d’un envahissement de terrain post victoire locale, aux tirs au but.

(Sport-Center)

Votre opinion