Andelfingen (ZH): Prison avec sursis pour un septuagénaire ayant tiré sur un chat
Publié

Andelfingen (ZH)Prison avec sursis pour un septuagénaire ayant tiré sur un chat

Le retraité zurichois a grièvement blessé un chat avec son fusil à air comprimé, après l’avoir attiré et enfermé dans un piège à renard.

1 / 1
Le retraité de 75 ans a attiré un chat du voisinage dans un piège à renard avant de le blesser grièvement avec son fusil à air comprimé (photo symbolique).

Le retraité de 75 ans a attiré un chat du voisinage dans un piège à renard avant de le blesser grièvement avec son fusil à air comprimé (photo symbolique).

KEYSTONE/EPA/MOHAMED HOSSAM

L’homme de 75 ans écope de 13 mois de prison avec sursis et d’une amende de 3000 francs pour avoir ouvert le feu sur un chat du voisinage, pris dans un piège. Le Tribunal de district d’Andelfingen (ZH) a opté pour une peine lourde en comparaison suisse.

La Cour a largement suivi ce mercredi la procureure qui réclamait 16 mois de prison avec sursis pour maltraitances d’animaux. L’avocat du prévenu a demandé en vain que la sanction ne dépasse pas 90 jours-amende à 90 francs. D’habitude, les délits commis en Suisse contre des animaux entraînent une peine pécuniaire avec sursis.

Tel n’est pas le cas du septuagénaire qui a tiré des coups de feu contre un chat avec son fusil à air comprimé, après l’avoir attiré et enfermé dans un piège à renard. Le chat a été blessé à un poumon, à l’estomac, à l’intestin grêle et au diaphragme. Il a survécu, mais souffrira des séquelles de ses blessures jusqu’à la fin de sa vie.

Après les faits, qui se sont produits en janvier 2019, l’ancien tireur sportif a été placé en détention préventive durant 17 jours. Selon ses dires, il s’en est pris à ce chat avec son fusil à air comprimé afin de protéger les oiseaux qui vivaient dans son jardin. L’homme de nationalité tchèque peut encore faire appel du jugement.

(ATS/NXP)

Votre opinion