Héroïsme: «Prison Break»: Michael Rapaport empêche le crash d'un avion
Actualisé

Héroïsme«Prison Break»: Michael Rapaport empêche le crash d'un avion

Un passager tente d'ouvrir la porte d'un avion en plein vol. Mais c'était sans compter sur un des héros de «Prison Break».

par
Victor Fingal
Les passagers du vol Los Angeles-Houston doivent une fière chandelle à l'acteur.

Les passagers du vol Los Angeles-Houston doivent une fière chandelle à l'acteur.

Bravo/Getty Images

Dans la série «Prison Break», il incarne un agent fédéral. Mais dans la vraie vie, l’acteur américain Michael Rapaport, 48 ans, en fait autant qu’un James Bond. Les faits: samedi matin sur un vol qui relie Los Angeles à Houston, Ted Kenney, le directeur sportif de la chaîne Fox, entend soudainement un homme crier à l’avant de l’avion. Bien vite, le directeur reconnaît la star de Hollywood, Michael Rapaport en train de hurler: «Mais qu’est-ce que tu fous?»

Quand Kenney, aidé de deux joueurs de la ligue de basket-ball BIG3, Glen Davis, surnommé «Big Baby», 2,06 m, 131 kg et Baron Davis, 96 kg, 1,91 m se rendent sur le lieu de l’incident, il découvre Michael Rapaport déjà maître de la situation. L’acteur était en train de tirer un passager par le col afin de l’éloigner de la porte de secours. Une fois l’homme définitivement maîtrisé, l’acteur révéla à l’équipage qu’il l’avait surpris alors qu’il essayait d’ouvrir la porte de secours, un acte qui aurait pu entraîner la chute de l’appareil.

Interrogé, le passager à l’ouest affirma qu’il avait confondu la porte de secours avec celle des toilettes. Pas très convaincant, selon Kenney qui a posté sur Twitter: «Essayé d’ouvrir une porte avec fenêtre par laquelle on peut voir que vous volez à 10 000 pieds et que vous la confondez avec celle des toilettes? Je ne peux pas le croire.» La compagnie American Airlines a confirmé l’incident et précisé que l’homme confus avait été autorisé à poursuivre son voyage qui doit l’amener finalement au Vietnam.

Votre opinion