Broye – Prison ferme pour un antivax qui traitait les soignants de «criminels»
Publié

BroyePrison ferme pour un antivax qui traitait les soignants de «criminels»

Un homme menaçant qui avait perturbé l’hôpital de la Broye a été condamné.

par
R.M.
L’individu insultant et menaçant s’était invité dans l’Hôpital intercantonal de la Broye le 31 août dernier.

L’individu insultant et menaçant s’était invité dans l’Hôpital intercantonal de la Broye le 31 août dernier.

Facebook/HiB

Le 31 août dernier, un trentenaire s’était invité dans les locaux de l’Hôpital intercantonal de la Broye, à Payerne, et avait gêné le travail des soignants, disant tout le mal qu’il pensait de la vaccination contre le coronavirus et menaçant le personnel. Il vient d’être condamné et purgera de la prison ferme.

Antivax convaincu, ce Broyard, avait d’abord demandé au personnel soignant combien de patients ils avaient piqués. Puis il les avait traités de «criminels», ajoutant que «l’hôpital participe au crime», relate «La Liberté».

Le chargé de sécurité de l’hôpital lavait alors sommé de partir. «Exclu», avait rétorqué le trentenaire, qui s’était mis à menacer son interlocuteur, lui lançant plusieurs fois qu’il allait «s’occuper» de lui. L’homme en charge de la sécurité avait alors appelé la police, ce qui avait rendu l’antivax encore plus agressif, avec une attitude toujours très menaçante.

Le Ministère public fribourgeois a finalement condamné le trentenaire à trois semaines de prison ferme pour violation de domicile et menaces, explique le quotidien. Il devra en outre purger trente jours de prison supplémentaire pour une précédente condamnation. Il avait en effet obstinément refusé de porter un masque dans les transports publics. Et ce à sept reprises.

Votre opinion