Genève: Prix solaire suisse: les bâtiments à énergie positive distingués
Publié

GenèvePrix solaire suisse: les bâtiments à énergie positive distingués

11 distinctions ont été remises, à Genève, à diverses personnalités et institutions lors du 28e Prix solaire suisse.

Les distinctions ont été remises en présence notamment de Robert Küng, président du Conseil d'Etat du canton de Lucerne.

Les distinctions ont été remises en présence notamment de Robert Küng, président du Conseil d'Etat du canton de Lucerne.

Keystone

Comme de coutume, ces prix récompensent des nouvelles constructions, rénovations ou installations solaires. Sont également attribués trois Norman Foster Solar Award (NFSA), trois Prix solaires pour Bâtiments à énergie positive (BEP), 18 diplômes BEP, un Prix solaire spécial Banque Migros pour immeubles BEP et le Prix solaire spécial HEV Suisse.

Le premier prix chez les personnalités revient à Lucien Keller, pionnier du solaire, de Lavigny (VD), a indiqué l'Agence solaire suisse. Dans la catégorie institutions, c'est la commune d'Entlebuch (LU) qui décroche le premier prix.

Parmi les bâtiments BEP primés, on trouve notamment un immeuble commercial de Pilatus Aircraft, à Stans, qui comporte la plus grande centrale solaire du canton de Nidwald avec une puissance de 1,05 MW. Le lotissement Tobel (TG), premier BEP en Europe abritant 32 appartements, dont les loyers sont 20% inférieurs à ceux de logements comparables, est aussi récompensé.

Même une église

Les lauréats comprennent également le BEP commercial à Gams (SG) avec une autoproduction de 557% ou le collège Kastanienhof, premier établissement scolaire BEP du canton de Thurgovie garantissant une autoproduction de 207%. Et même un bâtiment religieux: l'église catholique de Kölliken (AG), première église 181% BEP de Suisse à fonction exemplaire écologique.

Les distinctions ont été remises en présence notamment de Robert Küng, président du Conseil d'Etat du canton de Lucerne, des conseillers nationaux Leo Müller (PDC/LU) et Christoph Eymann (PLR/BS), du Prof. Dr Roland Krippner, de l'Université technique de Munich/Nuremberg (D) et du Prof. Dr Torsten Masseck, de l'Université Catalunya à Barcelone (E).

(ats)

Votre opinion