Football: Progresser encore pour rentrer dans les cœurs
Publié

FootballProgresser encore pour rentrer dans les cœurs

Le triple champion de Suisse ne tient toujours pas son grand exploit européen. Il a été éliminé par l’Ajax Amsterdam (0-2; aller 0-3) en 8e de finale de l’Europa League.

par
Sport-Center
Le 0-2 sur penalty de Tadic.

Le 0-2 sur penalty de Tadic.

AFP

Il manque toujours quelque chose au club de la capitale pour devenir l’égal, dans l’imaginaire collectif, du FC Bâle de la grande époque. Celui des années 2000, mais surtout de la décennie 2010, quand Manchester United, Liverpool ou Tottenham tremblaient à l’idée de se rendre au Parc St-Jacques.

Il y a encore un peu de chemin pour rejoindre dans le cœur des plus nostalgiques les Grasshoppers des années 1990, qui avaient montré aux clubs suisses que l’on pouvait régater dans la toute fraîche Champions League. Pascal Zuberbühler et sa troupe avaient, en ce temps-là, tenu en échec l’Ajax Amsterdam aux Pays-Bas en 1995, avant de battre le grand AJ Auxerre et les Glasgow Rangers l’année suivante. Inimaginable ou presque pour un club suisse à l’époque.

Pas de scalp de «gros»

Les Young Boys, tellement dominateurs au pays, ne tiennent toujours pas le scalp d’un «gros» club européen dans une confrontation à élimination directe. Ils butent régulièrement en phase de poules des compétitions modernes et ce n’est pas la qualification, cette année, face à un Bayer Leverkusen bien malade qui les a fait entrer dans une nouvelle dimension. «Mine de rien, on a de belles prestations européennes au Wankdorf sur lesquelles s’appuyer. Elles sont récentes, bien ancrées dans nos têtes. Leverkusen, Feyenoord, Glasgow, la Juventus.»

Gerardo Seoane avait tenté la méthode Coué, avant de recevoir l’Ajax Amsterdam, jeudi soir, pour un match retour qui n’avait plus grand intérêt, au vu de la gifle reçue la semaine précédente à la Johan Cruyff Arena (3-0). Ça n'a de loin pas suffi face à des Amstellodamois plus talentueux et en plus davantage réalistes. Nsame (14e) et Sulejmani (18e) se sont créé chacun une occasion, mais sans trouver le fond des filets.

«C1» encore plus compromise

Les Néerlandais, eux, ont marqué sur leur première opportunité, quand Nsame a bêtement perdu le cuir au milieu du terrain et permis à Tadic d’offrir le 0-1 à Neres (21e). Comme dans un symbole, c’est le meilleur joueur du championnat de Suisse qui a coûté cher au dernier représentant helvétique au niveau continental… L’Ajax en a rajouté une couche juste après le thé, sur un penalty de ce même Tadic (49e).

Les Young Boys ne se consoleront pas du record de Suisse qu’ils ont battu cette semaine, devenant la première équipe du pays à disputer leur 50e match d’Europa League, soit un de mieux que le FC Bâle - suivent Zurich avec 26 rencontres dans la «petite Coupe d’Europe», Lugano avec 12 et le FC Sion avec 8.

Le foot suisse non plus, car les exploits signés par le Dinamo Zagreb contre Tottenham (3-0 ap; aller 0-2) et le Slavia Prague à Glasgow face aux Rangers (0-2; 1-1) ont permis à la Croatie et à la République tchèque de devancer la Suisse au coefficient UEFA. Le champion de Suisse de la saison à venir devra ainsi passer trois tours de qualifications et un barrage pour pouvoir jouer la phase de poules de la Champions League 2022-2023. Il y a des soirs comme ça…

Young Boys - Ajax Amsterdam 0-2 (0-1)

Wankdorf, 0 spectateur (huis clos). Arbitres: Madden, Stewart/McGeachie (Eco).

Buts: 21e Neres 0-1. 49e Tadic (penalty) 0-2.

Young Boys: Faivre; Hefti, Camara (66e Rieder), Lustenberger, Lefort (46e Maceiras); Fassnacht (71e Spielmann), Lauper, Sierro, Sulejmani (71e Gaudino); Elia (65e Mambimbi), Nsame.

Ajax Amsterdam: Stekelenburg; Rensch (80e Schuurs), Martinez; Alvarez; Tagliafico (74e Tagliafico); Blind (65e Kudus), Klaassen, Gravenberch; Neres (67e Idrissi), Tadic, Antony (80e Brobbey).

Notes: 54e, but de Nsame annulé par la VAR, sur un hors-jeu d’Elia. Avertissements: 38e Camara. 74e Rensch. 94e Nsame.

Votre opinion