Coronavirus: Prolongation de l'état d'urgence en Italie
Publié

CoronavirusProlongation de l'état d'urgence en Italie

L’actuel état d’urgence expire le 31 juillet. Le Parlement italien a décidé mercredi de le prolonger jusqu’au 15 octobre. Mais pas question d’un nouveau confinement.

La prolongation de l'état d'urgence est «un choix inévitable, voire obligé», a expliqué le chef du gouvernement Giuseppe Conte

La prolongation de l'état d'urgence est «un choix inévitable, voire obligé», a expliqué le chef du gouvernement Giuseppe Conte

KEYSTONE

Le Parlement italien a autorisé mercredi la prolongation de l'état d'urgence jusqu’au 15 octobre pour faciliter la prise de décisions par le gouvernement dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. L’actuel état d’urgence expire le 31 juillet et le gouvernement se réunira, vraisemblablement dans la journée, pour le prolonger officiellement jusqu’au 15 octobre.

Le Sénat italien avait voté le premier, mardi soir, l’autorisation de prolonger l'état d'urgence, suivi par le feu vert définitif des députés mercredi en milieu de journée. «Malheureusement, la pandémie aujourd’hui n’est pas complètement terminée, même si ses effets sont plus contenus et géographiquement limités», a déclaré le chef du gouvernement Giuseppe Conte devant les députés.

La prolongation de l'état d'urgence est donc «un choix inévitable, voire obligé, fondé sur des réflexions purement techniques», a ajouté Giuseppe Conte, rejetant les accusations de mesure «liberticide» portées par l’opposition de droite.

Pas de nouveau confinement

Le chef du gouvernement italien a tenu également à souligner que la prolongation de l'état d'urgence ne signifiait pas un nouveau confinement des Italiens, certains messages sur les réseaux sociaux établissant ce parallèle. L’Italie a payé un lourd tribut à l’épidémie, avec plus de 35’000 morts et plus de 246’000 cas de contamination.

L’état d’urgence en Italie sert essentiellement à faciliter et accélérer la prise de décisions et de mesures destinées à combattre les effets d’un séisme, d’inondations ou d’autres catastrophes, ici en l’occurrence l’épidémie provoquée par le nouveau coronavirus.

(AFP/NXP)

Votre opinion