Football: Prolongation ou pas, aux fans de décider!
Publié

FootballProlongation ou pas, aux fans de décider!

Le Livingston FC, pensionnaire de D1 écossaise, a remis le sort de l’un de ses gardiens dans les mains de ses supporters.

par
Sport-Center
Gary Maley (à droite) et David Martindale, le manager général du Livingston FC, lors de l'officialisation de la prolongation de contrat du premier nommé (Photo: DR).

Gary Maley (à droite) et David Martindale, le manager général du Livingston FC, lors de l'officialisation de la prolongation de contrat du premier nommé (Photo: DR).

Avec l’avènement des réseaux sociaux, les clubs misent de plus en plus sur l’interaction avec leurs supporters. Le Livingston FC l’a bien compris et a poussé le curseur très loin.

Cette équipe de première division écossaise a lancé en début de semaine un sondage sur son compte Twitter. L’objet? Étendre, ou pas, le bail de son troisième gardien, Gary Maley (37 ans). «Il est tout à fait possible que ce soit une première dans le football, mais nous vous donnons la possibilité de décider de l’avenir de notre gardien Gary Maley, indique le club dans son tweet. Son contrat arrivant à échéance le mois prochain, nous laissons aux fans le soin de décider si nous lui proposons ou non une prolongation. Il reste ou il part – c’est vous qui décidez.»

Cette initiative a recueilli près de 195 000 votes, pour un résultat sans appel: le «oui» en faveur de la prolongation l’a emporté à hauteur de 70%. Dans la foulée, le principal intéressé a signé une extension d’un an.

Derrière cette expérience de démocratie participative se cache en réalité une action caritative, comme l’a révélé le Livingston FC dans un communiqué. Il y est stipulé que Gary Maley prolonge habituellement année par année. Étant seulement engagé à temps partiel au club car travaillant en parallèle à 100% dans une entreprise de génie civile, il voyait une éventuelle non-reconduction comme une opportunité pour Livingston de redistribuer son salaire aux joueurs dans le besoin. Puis l’idée est venue de créer un sondage et au cas où le résultat serait favorable à une prolongation, Maley s’engageait à reverser une partie de ses revenus à la Fondation John O’Byrne, qui soutient les enfants atteints de maladies chroniques.

C’est ce qu’on appelle la classe.

Votre opinion