23.09.2015 à 11:07

CinémaPromenade macabre sur le toit du monde

Baltasar Kormákur met en images 3D une dramatique ascension du mont Everest avec une grande efficacité.

von
Jean-Philippe Bernard

Il faut aimer se faire peur mais, pour les amateurs de sensations fortes, c’est tentant: une promenade sur le Toit du Monde en échange de 65 000 dollars. Pour cette «modique» somme, Rob Hall se charge d’emmener les alpinistes en herbe respirer l’air pur à 8848 mètres d’altitude. Au sommet de l’Everest. L’aimable clientèle a toutes les raisons de se sentir en sécurité: Hall, ami d’Edmund Hillary (premier homme avec le sherpa Tensing Norgay à avoir gravi l’Everest, le 29 mai 1953), est une légende vivante. Le grand frisson

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!