France: Propos violents sur l'Islam: Mila s'explique dans «Quotidien»
Actualisé

FrancePropos violents sur l'Islam: Mila s'explique dans «Quotidien»

La jeune femme de 16 ans qui a tenu des propos peu amènes, face caméra sur Instagram, est menacée de mort. Elle était l'invitée exceptionnelle de Yann Barthès, lundi soir sur TMC.

par
lematin.ch
Mila, lundi 3 février 2020 dans «Quotidien», en direct sur TMC.

Mila, lundi 3 février 2020 dans «Quotidien», en direct sur TMC.

Capture écran TMC

Insultée et menacée de mort, après avoir tenu sur Instagram des propos peu amènes sur la religion musulmane, Mila, une adolescente de 16 ans originaire de l'Isère, était l'invitée de l'émission «Quotidien», sur TMC lundi soir.

Face à Yann Barthès, la jeune femme a tenu à expliquer les raisons de ses propos controversés. Notamment, pourquoi elle a dit sur le réseau social: «Le Coran, il n'y a que de la haine là-dedans, l'islam c'est de la merde.» Mila justifie sa fameuse phrase à cause d'un garçon qui l'a insultée.

La fameuse vidéo de Mila: attention, les propos de la jeune femme sont assez violents (YouTube)

Mais si elle dit regretter d'avoir tenu ces propos sur les réseaux sociaux, ainsi que leur «vulgarité», Mila revendique le droit au blasphème, parfaitement légal en France: «Je n'ai pas à me cacher pour cette raison», affirme-t-elle.

Brûlée à l'acide

Car l'adolescente est désormais déscolarisée, par crainte d'une attaque menée contre elle: «Je n'étais pas en sécurité dans mon établissement. Vu les menaces que j'ai reçues des personnes de mon lycée, j'aurais pu être brûlée à l'acide, me faire frapper. J'étais menacée d'être déshabillée en public, d'être enterrée vivante. J'étais obligée d'abandonner mon lycée.»

Mila vit dans l'insécurité et s'étonne de la violence que ses propos ont provoqué: «Je me suis demandé comment des personnes pouvaient avoir autant de haine». A la fin de son intervention dans «Quotidien», la jeune femme a présenté ses excuses «à ceux qui pratiquent leur religion en paix».

Laurent Siebenmann

Votre opinion