Publié

Horlogerie de luxeProuesses techniques exposées à Genève

Comme chaque année, les marques de la haute horlogerie présentent leurs nouveautés au salon de Genève avec de nouveaux records à la clef. Le décor luxueux des stands est à la mesure des enjeux commerciaux.

Le SIHH réunit quelque 15'000 professionnels du monde entier, dont 1500 journalistes.

Le SIHH réunit quelque 15'000 professionnels du monde entier, dont 1500 journalistes.

Keystone

Le SIHH, rendez-vous de quelque 15'000 professionnels du monde entier, dont 1500 journalistes, est chaque année plus interactif

Sur le coup de 9 heures, Roger Dubuis a ouvert les feux en dévoilant sur son stand un squelette de montre géant, amplifié 50'000 fois par rapport à sa taille réelle. La marque qui produit 3000 à 4000 montres par an à Genève offre en 3D au visiteur un voyage à l'intérieur des squelettes des montres.

Montblanc a présenté sa nouvelle collection Héritage Chronométrie, des éditions limitées en hommage à Vasco de Gama qui a ouvert la route des Indes en 1498 par le cap de Bonne-Espérance uniquement en se basant sur l'observation des étoiles. «Grâce à la précision de ses calculs», dit Alexander Schmiedt, le directeur de la division horlogerie de MontBlanc.

La marque du groupe Richemont a poussé l'hommage au navigateur portugais jusqu'à copier le livre de bord de Vasco de Gama, à graver son bateau sur la montre et à reproduire sa signature et la constellation des étoiles dans l'hémisphère sud au passage du Cap.

Montblanc présente des montres moins chères que d'autres entre 4000 et 5000 francs «pour rendre plus accessible la passion» des montres à complication, explique M. Schmiedt. Au centre de son stand, un tourbillon est reproduit à une échelle 2500 fois plus grande.

La montre connectée

L'intérêt se concentre sur une surprise réservée par MontBlanc, une montre mécanique connectée. Un dispositif technique greffé sur le bracelet permet de connecter son smartphone et de consulter ses SMS, ses messages, d'y répondre ou encore de sélectionner sa musique.

La montre connectée est seulement 300 francs plus chère que la montre mécanique. Seuls des prototypes sont présentés et le lancement est prévu en juin. Alexander Schmiedt ne donne pas de chiffres de production. «Nous verrons», dit-il prudemment. La concurrence sera très vive sur ce créneau.

La firme du Brassus Audemars Piguet expose ses répétitions minute musicales, dont elle est la spécialiste depuis 1890. Jaeger-LeCoultre se profile dans le domaine de l'astronomie avec sa RV moon qui bat des records de précision avec un décalage d'un jour par rapport au calendrier solaire au bout de... 972 années. Le visiteur peut voyager dans la voûte sidérale grâce à un télescope.

Saga de l'ultraplat

Piaget continue sa saga de la montre ultraplate, entamée en 1957. La manufacture de la Côte-aux-Fées et de Plan-les-Ouates aligne 25 calibres extra-plats et 14 records d'épaisseur avec quatre complications sur cinq.

La montre la plus plate au monde lancée l'an dernier dans la ligne Altiplano au cadran épuré est perfectionnée avec de nouveaux records sur le plan de la minceur des mouvements et des chronographes.

«Réduire chaque composant à un strict minimum tout en restant solide est un véritable défi», explique son directeur commercial. Les artisans de Plan-les-Ouates (GE) ont aussi réalisé l'exploit de bracelets en or ultrafins composés de 300 chaînons décorés.

(ats)

Votre opinion