Suisse: Pub pour sextoys à la SRF, non. Test des vibromasseurs, oui

Publié

SuissePub pour sextoys à la SRF, non. Test des vibromasseurs, oui

La télévision alémanique refuse de diffuser un spot de l'entreprise Amorana. Celle-ci ne comprend pas la décision.

par
ofu
Capture d'écran

Un homme se rend dans un magasin et sent une bougie parfumée. Il se dit alors: «Ça ferait un super cadeau de Noël!» C'est à ce moment-là qu'une femme s'approche de lui, le gifle et lui tend un calendrier de l'avent. Avant de disparaître, elle lui répond: «Non, ça c'est un cadeau de Noël!» Ce qu'on ne voit pas vraiment dans la pub, les clients potentiels peuvent le découvrir en faisant quelques recherches: il s'agit d'un calendrier coquin, avec, derrière les fenêtres, divers sextoys.

Mais même si le spot d'Amorana fait de la pub pour des objets érotiques, il ne montre à aucun moment de la nudité et ne fait aucune allusion suggestive. Malgré toutes ces précautions, la chaîne de télévision alémanique SRF a tout de même refusé de diffuser le spot. Sara Tomasone travaille pour l'entreprise Admeira, qui gère la pub pour la chaîne. Elle explique: «Nous ne voulons pas blesser les valeurs et sentiments de notre public. Pour des questions d'image, nous ne souhaitons pas diffuser de la publicité pour des sextoys.»

Pour 20 Minuten, cette décision paraît d'autant plus étonnante que l'émission «Kassensturz», produite par SRF, a diffusé fin 2017 un test sur les vibromasseurs les plus vendus en Suisse. Contactée, la porte-parole de SRF, Andrea Wenger, explique: «En tant que média public, nous devons respecter les valeurs des minorités. Le public dispose néanmoins de la liberté de ne pas consommer certains contenus isolés et traités de manière journalistique.» Elle note ainsi qu'il est beaucoup plus difficile d'ignorer une large campagne publicitaire, composée en partie de spots télévisés.

Reste que pour Alan Frei, co-fondateur d'Amorana, SRF joue un double-jeu. «Notre spot est vraiment inoffensif. Nous ne montrons pas de nudité et nous ne montrons pas de sextoys, contrairement à l'émission "Kassensturz".» Il rappelle par ailleurs que d'autres chaînes alémaniques comme Prosieben, RTL ou 3+ diffusent le spot.

Ton opinion