Espagne: Puigdemont interdit aux élections européennes
Publié

EspagnePuigdemont interdit aux élections européennes

Les autorités espagnoles ont invalidé la candidature de l'ex-président catalan aux européennes. Pour son parti, on veut le réduire au silence.

1 / 72
La Cour des comptes espagnole a réclamé à l'ex-président indépendantiste catalan Carles Puigdemont et près de 30 autres dirigeants séparatistes 4,4 millions de francs. Il s'agit de la somme dépensée, selon elle, pour organiser le référendum d'autodétermination interdit de 2017. (Mercredi 29 janvier 2020)

La Cour des comptes espagnole a réclamé à l'ex-président indépendantiste catalan Carles Puigdemont et près de 30 autres dirigeants séparatistes 4,4 millions de francs. Il s'agit de la somme dépensée, selon elle, pour organiser le référendum d'autodétermination interdit de 2017. (Mercredi 29 janvier 2020)

AFP
Six séparatistes catalans condamnés à la prison pour la tentative de faire sécession d'Espagne en 2017 sont sortis exceptionnellement de prison mardi pour comparaître devant une commission du parlement régional catalan. (Mardi 28 janvier 2020)

Six séparatistes catalans condamnés à la prison pour la tentative de faire sécession d'Espagne en 2017 sont sortis exceptionnellement de prison mardi pour comparaître devant une commission du parlement régional catalan. (Mardi 28 janvier 2020)

AFP
Le président indépendantiste catalan Quim Torra, condamné pour désobéissance, a perdu lundi son mandat de député régional après avoir été lâché par l'autre grande composante du mouvement séparatiste. (27 janvier 2020)

Le président indépendantiste catalan Quim Torra, condamné pour désobéissance, a perdu lundi son mandat de député régional après avoir été lâché par l'autre grande composante du mouvement séparatiste. (27 janvier 2020)

AFP

L'ex-président catalan Carles Puigdemont a été interdit de se présenter aux élections européennes du 26 mai par les autorités électorales espagnoles. Selon son parti indépendantiste, on veut ainsi le réduire au silence.

Sa formation appelée Ensemble pour la Catalogne, qui a transmis à la presse la résolution stipulant l'interdiction, deux autres indépendantistes catalans en exil, Toni Comin et Clara Ponsati sont concernés par la décision des autorités électorales espagnoles. Contactée par l'AFP, l'autorité électorale s'est refusée à tout commentaire.

Le Parti populaire (PP, droite) et les libéraux de Ciudadanos avaient présenté un recours devant les autorités électorales pour empêcher la candidature de M. Puigdemont.

Principale figure de la tentative de sécession de la Catalogne en octobre 2017, M.Puigdemont a quitté l'Espagne pour échapper à des poursuites judiciaires et vit actuellement en Belgique.

Il avait été désigné tête de liste de son parti aux européennes. «L'objectif est de faire entendre la voix de cette Catalogne qui veut être une république indépendante au coeur de l'institution qui représente les citoyens européens», avait expliqué récemment M. Puigdemont.

(ats)

Votre opinion