25.09.2020 à 10:57

Cyclisme«Puis j’ai regardé en bas et j’ai vu ma jambe»

Après avoir passé la nuit dans un hôpital italien, l’Américaine Chloé Dygert a commenté les secondes qui ont suivi sa terrible chute lors du contre-la-montre des Mondiaux.

par
JSA
1 / 4
AFP
AFP
AFP

Si la Néerlandaise Anna van der Breggen a remporté l’or lors du contre-la-montre dames des Mondiaux de cyclisme jeudi à Imola (Italie) – et que la Bernoise Marlen Reusser s’est parée d’argent –, elles doivent surtout la couleur de leurs breloques à la terrible chute de Chloé Dygert.

L’Américaine, championne du monde en titre de la discipline, était partie pour survoler l’épreuve, comme l’an passé dans le Yorkshire, avant de perdre le contrôle de son vélo dans une courbe en descente et de basculer par-dessus le rail de sécurité, qu’elle a violemment heurté.

Opérée dans la soirée dans un hôpital de Bologne, la jeune athlète (23 ans) a été victime d’une «lacération de la jambe gauche», selon un communiqué dans la nuit d’USA Cycling. «Nous sommes soulagés que la chute n’ait pas eu des conséquences encore plus graves pour elle», a réagi Jim Miller, chef de la performance.

Dans un tweet, Chloé Dygert est revenue sur les secondes qui ont suivi son accident. «Je me souviens avoir pensé: si je peux remonter sur mon vélo, est-ce que je peux encore gagner? La première chose dont je me rappelle a été de demander à Jim Miller si c'était fini pour moi…Puis j'ai regardé en bas et j'ai vu ma jambe.»

Coach personnel de Chloé Dygert, Kristin Armstrong voit dans ce moment difficile une opportunité de prouver une nouvelle fois sa résilience. «Chloé est une athlète douée. Elle a eu des accidents dans le passé et est revenue plus forte que jamais. Je suis convaincue que ce sera à nouveau le cas.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!