Publié

SuissePuiser en montagne les énergies renouvelables

Une fondation lance une campagne pour réaliser des projets énergétiques en utilisant des ressources renouvelables présentes en altitude.

L'Aide suisse à la montagne consacre sa collecte de dons 2020 aux énergies renouvelables dans les régions de montagnes. Elle a présenté et lancé jeudi conjointement à Lausanne et à Zurich sa nouvelle campagne nationale, appelant du 3 au 15 février à soutenir la population de montagne pour la réalisation de projets énergétiques.

«Les régions de montagnes regorgent de sources d'énergie naturelles: l'eau, le soleil, le vent, le bois ou le biogaz permettent de produire de l'électricité et de la chaleur. Les projets énergétiques qui utilisent les ressources locales créent des emplois importants pour ces régions et permettent ainsi de lutter contre leur dépeuplement», rappelle la fondation.

L'organisation intervient quand de micro-entreprises et des communautés atteignent leurs limites financières lorsque d'importants investissements sont nécessaires dans le secteur de l'énergie. Elle soutient également les habitants de régions très reculées qui doivent se chauffer et produire de l'électricité pour leurs propres besoins.

Hausse des dons

«Nous avons déjà aidé des familles d'agriculteurs de montagne à acheter un système de chauffage à bois ou encore une auberge de montagne à construire une installation photovoltaïque», a expliqué Willy Gehriger, président du Conseil de fondation de l'Aide suisse à la montagne.

Des investissements doivent donc être consentis pour concrétiser de tels projets. Au cours des dix dernières années, l'Aide suisse à la montagne a par exemple aidé 74 personnes et communautés innovantes à réaliser leurs projets d'énergie durable avec près de 3,8 millions de francs investis. «Il est primordial que les ressources naturelles des régions de montagnes puissent continuer à être utilisées comme sources d'énergie à l'avenir», soulignent ses responsables.

En 2019, la fondation a investi 35,6 millions de francs dans 613 projets dans le domaine de l'agriculture, du tourisme, du commerce, de l'énergie, de la forêt et du bois, de la formation, de la santé et de l'aide d'urgence. Un montant nettement supérieur à la moyenne à long terme (24,8 millions par an entre 2009 et 2018), indique-t-elle.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!