États-Unis: Puni par son patron pour avoir secouru un chat en détresse
Actualisé

États-UnisPuni par son patron pour avoir secouru un chat en détresse

Un employé d'une compagnie téléphonique a été puni pour avoir utilisé la nacelle de l'entreprise pour sauver l'animal.

par
Michel Pralong
La chatte «Momma» a été très heureuse de voir arriver l'employé après 12 heures passées au sommet de ce poteau.

La chatte «Momma» a été très heureuse de voir arriver l'employé après 12 heures passées au sommet de ce poteau.

Amanda Boyce/Twitter

Les bonnes actions ne sont pas toujours récompensées. C'est ce qu'a amèrement constaté un employé de la compagnie téléphonique américaine Verizon. Le 16 mars dernier, il travaillait dans les environs du quartier de Port Richmond, à Philadelphie (USA). Un habitant l'a aperçu est en venu lui demander de l'aide. Son chat «Momma» était en effet bloqué depuis 12 heures au sommet d'un poteau sur lequel il avait grimpé. Son propriétaire avait tenté sans succès de le secourir et n'avait pu joindre ni les pompiers, ni la SPA locale.

L'employé du téléphone, lui, ne s'est pas fait prier et, grâce à sa nacelle, a pu facilement récupérer le chat et le rendre sain et sauf à son maître. L'opération a été filmée par une voisine et le sauvetage très applaudi. Une jolie histoire qui a même été racontée sur la chaîne télé CBS. Mais ces échos ont fait du tort à l'employé puisque Verizon, en voyant ces images, l'a suspendu trois semaines. Motif: il a utilisé un véhicule de la société pour son intervention, qui plus est dans un endroit où il est interdit de le faire.

Le sauvetage filmé de «Momma». Twitter

Interrogé par CBS, le porte-parole de la firme a expliqué que cette sanction n'a pas été prise de gaieté de cœur, mais qu'en utilisant son matériel en ce lieu, l'employé avait mis sa vie et celle des voisins en danger: «Nous sommes responsables de la sécurité de nos employés et de nos clients lorsqu'ils travaillent dans un secteur particulier», selon des propos rapportés par le «Daily Mail».

Deux collectes de fonds

Mais cette sanction a scandalisé la communauté locale et deux personnes, dont un des collègues de l'employé puni, ont ouvert sur Internet des collectes de fonds afin qu'il puisse récupérer les 4650 dollars que va lui faire perdre sa suspension. Ce dimanche, l'une avait récolté 2955 $ sur un objectif de 2400 $, et l'autre 4620 $ sur les 4650 espérés. Il aura donc même une récompense pour son geste.

Votre opinion