23.07.2020 à 16:03

ValaisPurge des filets de protection dans le Val d'Anniviers

Les filets, qui empêchaient les pierres issues d’un éboulement survenu le 15 juillet dernier de tomber sur la route cantonale, ont été vidés jeudi.

Ce jeudi 23 juillet, une entreprise de travaux spéciaux a vidé des filets de protection qui surplombent la route cantonale du Val d’Anniviers.

ATS-Keystone

Les filets de protection qui surplombent la route cantonale du Val d'Anniviers (VS) à la hauteur de Fang ont dû être vidés jeudi matin. Le trafic routier a été dévié par Vercorin afin de mener à bien les travaux de déblaiement prévus jusqu’à vendredi.

A la suite d’un éboulement le 15 juillet dernier, les filets ont retenu une masse de cailloux d’environ 30 tonnes, explique jeudi Patrick Sauthier, responsable de l’entretien des routes du Valais central, rattaché au Service de la mobilité. Une autre roche d’environ 15 tonnes tenait elle par frottement.

Ces deux raisons ont poussé le service de la mobilité à agir le plus vite possible. En début de semaine, les gros blocs dans les filets ont été minés. Jeudi, une fois les treillis ouverts, les roches ont dévalé la paroi rocheuse et se sont écrasées sur la route cantonale préalablement recouverte d’une couche de gravats. Les employés d’une entreprise spécialisée dans ce type de filet s’activent alors à pousser les blocs restés crochés en hauteur mais qui peuvent se révéler dangereux.

Replacer les filets

«Les poches sont vidées chaque année au printemps avec des fermetures ponctuelles et la mise en place de circulation alternée sur l’axe Vissoie et Sierre», détaille Didier Antille, cantonnier dans le Val d'Anniviers. Cette fois, en revanche, la route a dû être fermée pour protéger la route et ses usagers.

Une fois la purge effectuée, les ouvriers spécialisés devront encore réparer les filets et les replacer au plus près de la roche afin de prévenir toute nouvelle chute de pierres. La route devrait être rendue à ses usagers vendredi.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!