Foot - Real Madrid: Quand Benzema revient, Ronaldo revit
Publié

Foot - Real MadridQuand Benzema revient, Ronaldo revit

Le retour de l'attaquant français est une excellente nouvelle pour la star portugaise du Real Madrid.

Le sens du collectif de Benzema sert Ronaldo, mais il dessert l'image du Français.

Le sens du collectif de Benzema sert Ronaldo, mais il dessert l'image du Français.

Keystone

Lieutenant préféré de Cristiano Ronaldo, Karim Benzema est essentiel à l'efficacité du Portugais. Et leur duo, enfin reformé cet automne, peut permettre au Real Madrid de prendre l'ascendant sur Tottenham mardi en tête du groupe H de la Ligue des champions (20h45).

Avant de rejouer ensemble samedi à Getafe (2-1) en Liga, Ronaldo et Benzema ne s'étaient plus côtoyés sur un terrain depuis plus de quatre mois, entre une longue suspension pour CR7 et une blessure pour KB9.

Leurs retrouvailles ce week-end, pour la première fois depuis la finale de la C1 remportée contre la Juventus Turin (4-1) en juin, ont été spectaculaires: ils ont chacun marqué samedi, soit leur premier but respectif dans le championnat d'Espagne 2017/18. «C'était bien qu'ils marquent tous les deux», s'est réjoui leur entraîneur Zinédine Zidane, conscient que l'alchimie du duo est cruciale pour son équipe, en manque d'efficacité ces dernières semaines.

Pire démarrage pour Ronaldo

Sans Benzema, Ronaldo a dû frapper 28 fois au but en 353 minutes jouées avant de débloquer enfin son compteur en Liga. Soit le pire démarrage de sa carrière en championnat d'Espagne. Bref, le retour du Français (29 ans), considéré par le Portugais comme «le meilleur attaquant de la Liga et l'un des meilleurs du monde», est une excellente nouvelle pour le quadruple Ballon d'Or (32 ans).

Les appels de l'avant-centre ouvrent des brèches, ses remises subtiles sont autant de gourmandises pour la boulimie de buts de la star. Le sens du collectif de Benzema sert Ronaldo, mais il dessert l'image du Français, critiqué en Espagne pour ses statistiques jugées pas à la hauteur de l'illustre maillot no 9 du Real. «Cela dépend comment on voit le football», s'est défendu l'intéressé, prolongé le mois dernier jusqu'en 2021.

«Pour moi, un attaquant, ce n'est pas seulement un buteur. Il doit participer au jeu, ouvrir des espaces pour les autres, fournir des passes décisives. Apporter du football. Je travaille beaucoup devant le but pour marquer mais pour moi, dans le football, un attaquant moderne doit intervenir sur beaucoup d'autres phases», a-t-il fait valoir.

«Je vis avec les critiques»

Les statistiques de Benzema sont pourtant flatteuses: promu par ancienneté parmi les quatre capitaines du Real, Benzema est devenu samedi le septième meilleur buteur de l'histoire merengue (182 buts), égalant le mythique ailier Paco Gento, six fois vainqueur de la C1. «Un honneur» aux yeux de l'ancien Lyonnais, qui compte pour sa part trois sacres en Ligue des champions (2014, 2016, 2017).

Dans l'épreuve-reine européenne, l'avant-centre a d'ores et déjà égalé le record de buts d'un Français, qu'il co-détient depuis février avec Thierry Henry (51 buts chacun), et il est le sixième meilleur buteur d'un classement historique dominé par Ronaldo (110 buts).

«Je vis avec les critiques et je travaille», fait souvent valoir le Français, capable de perdre cinq kilos la saison dernière pour être plus décisif. Il l'a d'ailleurs été en mai dernier avec un dribble d'anthologie en demi-finale de C1 contre l'Atletico (3-0, 1-2).

Cela tombe bien, le Real a besoin de lui mardi: Tottenham, à égalité avec le club merengue en tête du groupe H, menace le stade Santiago-Bernabeu dans un choc avec vue sur la première place. Et Ronaldo (4 buts dans cette C1) espère l'appui de son meilleur allié pour doubler l'attaquant anglais Harry Kane (5 buts).

(ats)

Votre opinion