Quand compassion rime avec action!
Publié

PartenariatQuand compassion rime avec action!

La Croix-Rouge Valais, soutenue par la Loterie Romande, fait de l’humanitaire son credo et propose son aide aux familles, aux handicapés, aux personnes âgées et aux réfugiés.

par
Victor Fingal
Des enfants malades ou en situation de handicap peuvent être pris en charge par la Croix-Rouge Valais quand la situation familiale l’exige.

Des enfants malades ou en situation de handicap peuvent être pris en charge par la Croix-Rouge Valais quand la situation familiale l’exige.

dr

Alléger les souffrances et préserver la dignité des personnes, telle est la mission au quotidien de la Croix-Rouge Valais, basée à Sion et Brigue. L’association cantonale, membre de la Croix-Rouge suisse, compte quelque 400 collaborateurs actifs, dont la moitié de bénévoles. «Nous nous adressons en particulier aux familles, aux personnes âgées et aux réfugiés, souligne Marylène Moix, la directrice. Mais nous assurons aussi des formations dans le domaine des soins et de l’accompagnement, reconnues dans toute la Suisse, et qui permettent à nos élèves de trouver des emplois dans des EMS ou d’autres foyers.»

Pour celles et ceux qui ont obtenu le statut de réfugié, la Croix-Rouge Valais les accompagne dans leur intégration sociale et professionnelle. Une mission mandatée par le canton et la Confédération. «La plupart du temps, poursuit la directrice, ces migrants n’ont pas de réseau et nous les aidons dans leurs démarches administratives avec l’assistance de traducteurs. Et nous intervenons quand ils ont des problèmes personnels à résoudre, comme les conflits conjugaux, familiaux ou d’éventuels troubles psychiques. Notre mandat consiste aussi à aider la population du canton à mieux comprendre leur situation.»

Mais c’est dans l’aide aux familles que la Croix-Rouge Valais fait preuve d’une étonnante diversité. Si l’association cantonale propose des traditionnels services de baby-sitting, elle offre à des parents malades un service de garde à domicile. Une prestation qui s’adresse aussi à des enfants handicapés ou accidentés et qui ne peuvent se rendre ni à l’école, ni à la crèche. «Les gardes qui interviennent sont salariées. Ce sont des mamans expérimentées qui ont suivi en plus la formation dispensée par la Croix-Rouge Valais, répondant aux critères de la Croix-Rouge Suisse.»

L’aide jugée vitale de la Loterie Romande

Reste que ce genre de prestation est facturée 10 francs de l’heure aux demandeurs. «De fait, dit encore Marylène Moix, avec les déplacements – ils sont souvent longs en Valais – la part salariale et les charges sociales, une heure de garde nous revient à 60 francs. La différence, nous la comblons grâce aux dons et à nos partenariats. Dans ce contexte, l’aide précieuse que nous accorde régulièrement la Loterie Romande est vitale pour la Croix-Rouge Valais, et nous la remercions.»

Votre opinion