Hockey sur glace - Quand GE Servette met l’Ours en berne
Publié

Hockey sur glaceQuand GE Servette met l’Ours en berne

Le score ne dit pas la domination d’une équipe genevoise qui a retrouvé son public.

par
Grégoire Surdez
(Genève)
Moy marque le 1-0 à Manzato. 

Moy marque le 1-0 à Manzato.

Eric Lafargue

On ne sait pas si GE Servette va au-devant d’une belle saison. Sans doute. On peut, en revanche, prédire que l’hiver de Berne sera pénible. Pour sa 4e sortie, l’Ours Bernois a fait très pâle figure aux Vernets. Les joueurs de la capitale, qui évoluaient au complet (Ruefenacht et Blum, sont plus proches de la retraite que d’un retour au jeu) ont été dominés du début la fin et passant par le milieu. Et dire que Genève jouait sans Pouliot, Richard, Miranda et Mercier.

Dès le 1er engagement gagné par le maître à jouer des Aigles, Valterri Filppula (quelle classe sur chaque prise de puck), les Grenat ont mis leur ancien gardien, Daniel Manzato, sous pression. C’est bien lui qui a évité une fessée mémorable à ses coéquipiers en multipliant les arrêts. Le verrou a sauté à la 12e sur une jolie combinaison Patry-Moy. L’ancien lausannois a brillé de mille feux. Comme son autre compère de ligne, Josh Jooris, lui aussi parti pour rebondir de plus belle après avoir quitté le bourbier de la Vaudoise aréna.

L’égalisation bernoise est tombée sur le seul relatif temps faible des Genevois. En infériorité numérique Cory Conacher, le seul à surnager avec Dominik Kahun, a joliment levé le puck alors que Gauthier Descloux faisait la sieste devant sa ligne.

Les Aigles n’ont pas eu le temps de douter et ont classé l’affaire en trente secondes par Jacquemet et Antonietti (37e et 38e). À chaque fois Genève a trouvé l’ouverture après des séquences d’une durée inédite passées dans la zone défensive bernoise. Un scénario qui s’est répété durant les 20 dernières minutes où l’on a même vu la 4e ligne genevoise (excellente par ailleurs) s’installer pendant plus d’une minute comme si elle évoluait en supériorité numérique. Comme pour mieux souligner les limites de Bernois qui s’enfoncent un peu plus dans la crise.

GE Servette - Berne 3-1 (1-0 2-1 0-0)

Les Vernets. 4137 spectateurs. Arbitres: MM. Stricker et Fluri; Progin/Altmann.

Buts: 12e Moy (Patry) 1-0. 33e Conacher (à 5c4) 1-1. 37e Jacquemet (Tömmernes, Rod) 2-1 38e Antonietti (Smons, Moy) 3-1.

GE Servette: Descloux; Jacquemet, Tömmernes; Völlmin, Smons; Le Coultre, Maurer; Ugazzi; Rod, Filppula, Vermin; Vouillamoz, Smirnovs, Winnik; Moy, Jooris, Patry; Antonietti, Berthon, Cavalleri; A. Riat.

Berne: Manzato; Andersson, B. Gerber; Untersander, Henauer; Pinana, C. Gerber; Thiry; Conacher, Jeffrey, Moser; Bader, Fahrni, Scherwey; Praplan, Kahun, Daugavins; Sciaroni, Neuenschwander, J. Gerber; Berger.

Pénalités: 4x2’ contre les deux équipes.

Notes: GE Servette sans Mercier, Karrer, Miranda, Richard ni Tanner (blessés). Berne sans Dähler (blessé), Hänggi ni Kast (surnuméraires).

Votre opinion