Belgique: Quand il picole, Dark Vador harcèle les secours

Actualisé

BelgiqueQuand il picole, Dark Vador harcèle les secours

Un quadragénaire ne cessait de téléphoner aux services d'urgences en se faisant passer pour Dark Vador ou le Capitaine Flam. Il a été condamné.

par
R.M.
Dark Vador boit trop.

Dark Vador boit trop.

DR

Quand il boit trop Frank L., de Binche, en Belgique, est pris d'une manie qui n'amuse que lui. Il appelle le 100, le numéro d'urgence qui mène aux pompiers et ambulanciers. Et se fait passer pour Dark Vador ou le Capitaine Flam… Et il appelle encore et encore et encore.

Ce quadragénaire s'est retrouvé devant la justice le 10 mai dernier. Parce que le 30 janvier il n'avait pas cessé de téléphoner aux urgences en se présentant comme le Capitaine Flam. Problème supplémentaire, c'était une récidive. En avril 2018, il avait fait de même en se faisant passer pour Dark Vador. Une trentaine d'appels en deux heures, précisait la presse belge.

«J'ai eu une rechute»

«Ce n'était pas volontaire, j'ai eu une rechute et j'ai recommencé», avait tenté Frank L. devant les juges. «Je ne pense pas que la case prison lui soit favorable. Les faits, certes ennuyants, ne sont quand même pas gravissimes», avait enchaîné son avocat. Mais le ministère public avait plaidé pour 18 mois d'emprisonnement.

Le verdict est tombé ce jeudi. Le Capitaine Vador a écopé d'un an d'emprisonnement avec un sursis probatoire de 5 ans, relate l'agence de presse Belga, relayée par la RTBF. Il échappe donc à la prison ferme.

Vador doit cesser de boire

La «Nouvelle Gazette» note cependant qu'un sursis probatoire de 5 ans est le plus long sursis possible. S'il devait retomber dans ses travers alcoolisés et galactiques, Dark Flam finira certainement derrière les barreaux. Et le quotidien de conclure: «Le quadragénaire doit mettre à profit cette période d'essai pour cesser de boire et d'importuner les services de secours!»

Ton opinion