Touchant: Quand Johnny exauçait le vœu d'une petite Vaudoise
Publié

TouchantQuand Johnny exauçait le vœu d'une petite Vaudoise

Atteinte de mucoviscidose, une petite Vaudoise voulait rencontrer son idole. Un rêve devenu réalité en 2012. Récit.

par
Didier Dana

Johnny Hallyday a fait 29 400 heureux à l’occasion de son concert au Stade de Genève en 2012. Après avoir tout donné pendant deux heures quinze, il a exaucé le vœu d’une petite Vaudoise. Any, 8 ans, atteinte de mucoviscidose, rêvait de rencontrer son idole. Très affaiblie par ce mal incurable qui attaque ses poumons et son système digestif, l’enfant a dû se battre, soumise pendant dix jours à un lourd traitement au CHUV. Son rêve est devenu réalité dans la loge, lorsque le chanteur s’est approché d’elle.

Rencontrer Johnny un jour

Il est 1 heure du matin. Any tend à Johnny qui se penche vers elle un dessin réalisé la veille. Il l’embrasse et lui demande son âge. «Jade va avoir 8 ans, comme toi. Tu dessines drôlement bien, dis donc!» commente le rocker. Jade et Joy, les filles du chanteur, s’approchent. Any leur offre des bagues ornées d’un papillon. «Elle s’est achetée la même aujourd’hui», explique sa maman, Nadine Tenthorey. «C’est gentil! Tu es contente Jade?» demande Johnny. Any, malgré l’heure tardive, vit pleinement son rêve qui la renvoie à un vœu fait le 12 mai.

Ce jour-là, elle est au CHUV. Dans sa chambre, nourrie par une sonde, elle reprend du poids. Ses poumons sont attaqués par des bactéries et elle a développé une forte fièvre. Sous antibiotiques, elle subit une trithérapie orale et veineuse. Depuis son lit, elle suit la finale de «The Voice». Lorsqu’elle aperçoit Johnny, Any supplie, au bord des larmes: «J’aimerais tellement aller au concert et le rencontrer un jour!» Sa maman lui dit: «Je te le promets, si tu vas bien.»

Mais comment faire pour que ce rêve devienne réalité? Nadine appelle alors un ami qui la dirige vers «Le Matin». Le 29 mai, elle nous écrit: «Je ne sais pas comment m’y prendre.» Nous lui promettons de tout mettre en œuvre. Une série de SMS et d’e-mail sont envoyés dans l’entourage du chanteur. A Genève, l’organisation nous apprend qu’une dizaine de demandes similaires ont été faites. Il faut attendre.

Vendredi 1er juin, avant 13 heures, alors que tout semble perdu, notre portable sonne: «Bonjour, c’est Laeticia Hallyday. J’ai lu le message de cette petite fille. Elle sera notre invitée dans la loge. Nous avons prévu des cadeaux pour elle. La sécurité va vous contacter.»

L’épouse de Johnny a bien connu Grégory Lemarchal, atteint de mucoviscidose, cette maladie génétique sournoise. Comme nous, elle est bouleversée par le combat de cette maman et de sa fille.

«Je voulais qu’elle prenne pleinement conscience de ce qu’elle allait vivre», commente Nadine Tenthorey qui apprenait aussitôt la bonne nouvelle à Any.

«Je pleure de joie!»

La petite a pleinement réalisé sa chance une fois au milieu de la foule. Elle avait découvert Johnny en écoutant «Ma gueule», son morceau préféré. Sur la pelouse, elle comprend qu’elle n’est pas la seule à aimer le chanteur, mais qu’elle seule pourra le rencontrer.

«Ça m’a fait bizarre. Il n’y a pas longtemps j’étais à l’hôpital et maintenant je le vois. C’est le plus beau jour de ma vie», nous a-t-elle confié.

Alors que le concert démarrait, Any, perchée sur les épaules de son père, s’est mise à sangloter très fort en début de soirée. Ses parents, inquiets, lui ont alors demandé ce qui n’allait pas et elle leur a tout simplement répondu: «Je pleure de joie!»

Votre opinion