Berne - Quand la droite se fâche encore contre la SSR
Publié

BerneQuand la droite se fâche encore contre la SSR

Insatisfaits de ne pas avoir été invités à certaines émissions, des élus crient à la violation de la concession.

par
Eric Felley
Le plateau de l’émission Forum du 1er juin.

Le plateau de l’émission Forum du 1er juin.

RTS

C’est devenu un exercice courant pour certains membres de l’UDC et du PLR de réagir en dénonçant le choix des invités politiques sur les chaînes publiques. Ainsi l’UDC s’est plaint mercredi de la SRF en Suisse alémanique, qualifié de «télévision d’État en passe de devenir une ONG d’activistes écolo-gauchistes».

L’UDC se plaint de l’émission «Der Club», le 1er juin dernier, consacrée à l’échec de l’accord-cadre avec l’UE. Elle a repéré trois «eurofanatiques» sur quatre intervenants et aucun UDC: «Alors que c’est la seule force politique qui, depuis le début, a mis en garde contre les effets négatifs de cet accord et qui l’a combattu avec détermination». Elle a décidé de déposer une plainte auprès de l’Autorité indépendante d’examen des plaintes

«Un vendeur de bagnoles»

Le même jour c’est Christian Lüscher, habitué de l’exercice, qui déplore sur Facebook que l’émission «Forum» de mardi soir n’a pas invité un représentant du PLR, alors que ce parti assure la direction de la campagne du oui pour la sur le CO₂. Dans le camp du oui figuraient Roger Nordmann (PS/VD) et Christine Bulliard-Marbach (C/FR). Dans celui du non Céline Amaudruz (UDC/GE) et Nicolas Leuba, président de l’Union professionnelle suisse de l’automobile, un PLR vaudois opposé à la loi. Pour Christian Lüscher, le choix d’un «ex-municipal vaudois vendeur de bagnoles inconnu du public», en opposition avec son parti, constitue «une énième violation de la concession».

Votre opinion

232 commentaires