Hockey sur glace - Quand les deux Antonietti font trembler les filets

Publié

Hockey sur glaceQuand les deux Antonietti font trembler les filets

Benjamin, dont c’était le retour au jeu, a marqué le 3-1 de GE Servette à Fribourg, alors que son frère Eliot a scoré avec Langnau à Rapperswil. Cela n’est pas arrivé souvent dans leur carrière.

par
Christian Maillard
(Fribourg)
Benjamin Antonietti a fêté son retour au jeu par un but.

Benjamin Antonietti a fêté son retour au jeu par un but.

FRESHFOCUS

Il ignorait encore, qu’à Rapperswil, à deux cents kilomètres de Fribourg, son frère, Eliot, avait lui aussi fait trembler les filets pour les Langnau Tigers. Benjamin Antonietti, qui a inscrit le seul but des Servettiens à la BCF Arena, son 2e pour Ge/Servette, se marre. «Ce n’est pas comme si on marquait trente buts chacun à chaque saison Il a eu beau scruter dans sa mémoire, il n’a pas trouvé la dernière fois où cela leur était arrivé d’allumer la petite lampe rouge lors de la même soirée. Voilà pour l’anecdote.

Eliot Antonietti tout heureux avec son maillot de Langnau, qui a lui aussi marqué, comme Benjamin.

Eliot Antonietti tout heureux avec son maillot de Langnau, qui a lui aussi marqué, comme Benjamin.

FRESHFOCUS

Pour le reste, autant son grand frangin que lui n’ont pas gagné ce vendredi soir, de quoi minimiser leur petit «exploit» personnel. À commencer par son retour sur la glace, lui qui n’avait plus rejoué depuis le 24 septembre, déjà à Fribourg, avant de se blesser. «Ce n’était pas prévu que je joue autant de minutes ce vendredi soir mais par la force des choses j’ai dû enchaîner plus de présences sur la glace, explique l’attaquant des Aigles, qui disputait à la BCF Arena sa 8e rencontre seulement de la saison. «J’ai essayé de faire des choses simples, en évitant des folies, ce n’était pas un match pour ça», dit-il.

Alors que Gauthier Descloux et Noah Rod ont quitté, blessés, leurs camarades prématurément, Benjamin Antonietti aurait préféré effectuer son «come-back» dans de meilleures conditions. «Ce n’était en effet pas évident. Fribourg, qui a mis passablement d’intensité, avait besoin de renouer avec le succès, renchérit le Genevois. Ils ont malheureusement su capitaliser sur des petites erreurs de notre part. On doit absolument les gommer de notre jeu!» C’est ce que répète le coach aux joueurs depuis quelques semaines d’ailleurs.

Selon toute vraisemblance, Stéphane Charlin devrait à nouveau garder la cage des Aigles ce samedi pour la venue d’Ajoie. «Comme on l’a fait à Fribourg, on va à nouveau serrer les rangs derrière pour qu’il ne revive pas le même calvaire qu’il y a un mois face à Ambri (défaite 10-4), renchérit Benjamin Antonietti qui devrait également jouer un «peu plus que prévu» face aux Jurassiens puisque son capitaine Noah Rod, touché au bas du corps, ne devrait pas être d’attaque. La pause de l’équipe nationale tombe bien pour les Servettiens qui devraient aussi récupérer d’autres guerriers à l’infirmerie, dont Tanner Richard, qui lui n’a pas encore commencé la saison.

Ton opinion