Publié

États-UnisQuand les internautes sauvent les petits commerces

Après les flash mobs, les cash mobs: des rassemblements s'organisent sur le web pour sauver les marchands du coin. Le phénomène prend de l'ampleur.

Dino Auciello
par
Dino Auciello
A Los Angeles, des internautes se rassemblent pour soutenir un petit commerce.

A Los Angeles, des internautes se rassemblent pour soutenir un petit commerce.

Los Angeles Cash Mob

Elles investissent les lieux publics pour danser ou s'immobiliser. Avant de se disperser rapidement. Ces «foules éclair», dites flash mobs, sont devenues un phénomène planétaire.

Aux États-Unis, elles ont donné naissance à une nouvelle tendance : les cash mobs. Le concept est simple. Des internautes se rassemblent via Facebook ou Twitter et choisissent le commerce local qu'ils vont soutenir. Après avoir convenu d'une date et d'une heure, ils annoncent leur venue à l'enseigne sélectionnée pour qu'elle puisse s'organiser. Sur place, chaque participant dépense une somme déterminée à l'avance, autour des 20 dollars.

Ton opinion