Fribourg – Quand Pierre Maudet se refait une santé d’acteur
Actualisé

FribourgQuand Pierre Maudet se refait une santé d’acteur

L’ex-conseiller d’État genevois rebondit dans la revue fribourgeoise FriBug. On le retrouve dans des costumes taillés sur mesure, où la politique n’est jamais loin.

par
Eric Felley
On reconnaît Pierre Maudet tout à droite, devant l’humoriste Sandrine Viglino à la guitare.

On reconnaît Pierre Maudet tout à droite, devant l’humoriste Sandrine Viglino à la guitare.

FB/FriBug

«Tout le monde passe à la casserole, moi le premier! Pour mon plus grand plaisir de brûler les planches…» Il y a un peu plus d’un mois, l’ancien conseiller d’État Pierre Maudet annonçait qu’il allait participer à la revue FriBug 2021 comme acteur. C’est grâce à son directeur, Jean-Luc Nordmann, que le Genevois a pu l’espace d’un automne, se retrouver sur les planches avec des «Dzodzets» pur sucre, quittant sa zone de confort genevoise pour rejoindre les frimas de la campagne sarinoise.

La première a eu lieu le 24 novembre. L’ancien magistrat n’a pas échappé à la nervosité qui va avec le métier des planches: «Je suis heureux d’avoir surmonté le trac, écrit-il sur sa page Facebook, mais il faudra tenir sur la durée. Et continuer de réaliser une belle performance en équipe, pour laquelle le plaisir de jouer se renouvelle chaque soir».

Loin de la scène politique et judiciaire

Un peu comme Bernard Tapie à l’époque, cette parenthèse théâtrale doit lui faire oublier les vicissitudes de la scène politique et judiciaire. Selon «Le Temps», qui a assisté à la première dans la salle de spectacle d’Ecuvillens, Pierre Maudet joue plusieurs rôles. Il enfile le costume d’un représentant du Groupe E venu convaincre un armailli réfractaire à la pose d’une éolienne. Il fait l’espion pour la syndique de Villars-sur-Glâne afin de torpiller le projet du Grand Fribourg. Il combat l’implantation de la société Uber, alors qu’il y était plutôt favorable à Genève. Enfin, il chante le Ranz des vaches, revisité par l’humoriste et musicienne Sandrine Viglino.

Une date à Genève

Évidemment que le spectacle ne pouvait contourner le personnage public, Pierre Maudet, et son voyage à Abu Dhabi, qui déclencha l’affaire qui fut fatal à sa trajectoire. Un des acteurs de la revue a noté qu’avec sa capacité «à mentir à tout le monde avec aplomb, il fera un excellent comédien». Les Genevois pourront juger sur pièce, puisqu’une représentation est prévue le 20 décembre à la salle de la Madeleine à Genève.

Votre opinion

4 commentaires