Actualisé 23.08.2018 à 16:05

Paddock MotoGPQuand Tom transpire

Avant le GP de Silverstone en Grande-Bretagne, découvrez les infos de notre journaliste spécialisé Jean-Claude Schertenleib.

par
Jean-Claude Schertenleib, Silverstone
Notre journaliste spécialisé Jean-Claude Schertenleib vous dit tout sur la MotoGP.

Notre journaliste spécialisé Jean-Claude Schertenleib vous dit tout sur la MotoGP.

LeMatin.ch

S’il y avait beaucoup de V.I.P. à Frauenfeld le week-end dernier pour le MXGP of Switzerland, Thomas Lüthi manquait à l’appel – ses parents, Silvia et Hansueli, le représentaient. Pour une bonne raison: «Avec mon bus, j’ai pris la route vendredi en direction de Misano. Je me suis arrêté à Cremona, sur une superbe piste de cross et j’ai roulé une grande partie de la journée du samedi, par une température de 34 degrés. Le soir, j’arrivais au circuit où une journée de tests m’attendait dimanche», explique Tom. Son périple n’était pas encore terminé: «Une fois le travail achevé, j’ai repris la route. Je suis arrivé à la maison à 2 h 30 du matin, vidé. Mais content.»

L’électronique, encore et toujours

Cette journée de tests – meilleur temps absolu pour Jorge Lorenzo et sa Ducati - a essentiellement été axé sur les innombrables possibilités que procurent les systèmes électroniques d’une MotoGP: «A Spielberg, en Autriche, il y a eu deux problèmes diamétralement opposés: en début de course, j’ai été incapable d’amener mes pneus à température idéale. Le second souci a duré du départ à l’arrivée: jamais, jusqu’à ce jour, ne n’avais perdu autant en vitesse de pointe par rapport à mon équipier Franco Morbidelli (Tom a régulièrement la moins bonne marque de tout le peloton cette saison). Nous savions qu’il y avait des doutes quant à la consommation, mais nous avons certainement été trop prudents.»

2019: ça s’organise

S’il reste huit courses au programme 2018, Tom Lüthi connaît désormais son futur. «C’est bien sûr important. J’ai encore eu une réunion avec mon futur employeur, Jurgen Lingg, pour mettre en place la structure qui m’entourera; nous avons notamment parlé du chef technicien (Gilles Bigot ne suivra pas Tom dans ce nouveau défi). Je sens une formidable motivation de mes futurs partenaires, ils avaient vraiment envie de travailler avec moi et je me réjouis que cela commence.» Les premiers tests sont prévus du 23 au 25 novembre, à Jerez de la Frontera.

Dominique Aegerter et les portes qui se ferment

Rien ne neuf, en revanche, autour de Dominique Aegerter. Enfin, pas tout à fait, mais les nouvelles sont négatives: l’Espagnol Xavi Vierge a été confirmé dans le team Marc VDS aux côtés d’Alex Marquez, on sait que Sam Lowes roulera chez Fausto Gresini, pour remplacer le jeune Espagnol Jorge Navarro, qui va rejoindre Speed Up pour deux ans. Il y a donc de moins en moins de «bonnes places» à disposition et le Bernois de Rohrbach n’aura bientôt plus le choix: soit il revoit ses ambitions – garanties techniques, mais aussi exigences financières – à la baisse, soit il risque de se retrouver au chômage en GP. Précision: d’ici la fin du week-end, les managers des teams Moto2 doivent présenter à l’IRTA, l’Association des teams de GP, leurs pilotes candidats.

Attention: bosses!

Le revêtement du mythique circuit de Silverstone a été entièrement refait en début d’année, pour tenter d’éliminer ses bosses. Or, dès le week-end du GP de Formule 1, les pilotes se sont plaints. On sait aussi ce qui s’est passé le week-end dernier en endurance, avec la disqualification des deux Toyota victorieuses au profit des deux Rebellion vaudoises – à force de sursauter, sur l’asphalte et sur les vibreurs, les voitures japonaises ont endommagé les patins installés sous leurs fonds plats – et tout le monde se demande comment va se passer ce week-end en MotoGP. «Le week-end dernier, j’ai échangé quelques messages avec mon copain Neel Jani (un des pilotes Rebellion) en lui demandant de ne pas freiner trop tardivement et trop fortement, pour ne pas créer plus de bosses. Je vais voir s’il m’a obéi»: aussitôt dit, aussitôt fait. Tom est allé reconnaître le circuit et il en est revenu... tout secoué.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!