Athlétisme - «Quand tu vaux 10’’20, tu ne peux pas courir en 9’’84!»
Publié

Athlétisme«Quand tu vaux 10’’20, tu ne peux pas courir en 9’’84!»

Entraîneur de Lea Sprunger (notamment), Laurent Meuwly ne comprend toujours pas comment Alex Wilson et son entourage ont pu croire à un tel chrono…

par
Christian Maillard
Laurent Meuwly a tout de suite compris que le chrono de 9’’84 d’Alex Wilson n’était pas exact.

Laurent Meuwly a tout de suite compris que le chrono de 9’’84 d’Alex Wilson n’était pas exact.

FRESHFOCUS

Alors que lui et ses athlètes sont en camp d’entraînement à 40 km de Tokyo, Laurent Meuwly nous rappelle après avoir manqué notre premier coup de fil. Il est 21 h 28 au Japon et selon l’entraîneur de Lea Sprunger, il fait beau et chaud. «On est bien logé, tout va bien, on ne se plaint pas», remarque un Fribourgeois qui a hâte que ces JO commencent, même si ce sera à huis clos. «Vous savez, depuis un an, des compétitions sans public, on en a l’habitude.» Mais une news aussi loufoque que celle qui a été publiée en début de semaine, celle de l’incroyable record d’Europe d’Alex Wilson, dans sa carrière, il n’avait encore jamais vu ça. Ou alors dans un film, et encore…

Laurent Meuwly, vous avez rapidement posté un Tweet après la publication du temps canon d’Alex Wilson, où vous étiez convaincu qu’il s’agissait d’une erreur. Pourquoi cela vous a-t-il choqué à ce point?

En fait, j’ai été sollicité directement après la performance, parce que j’étais interloqué que la Fédération, ainsi que les médias suisses, notamment en ligne, publient cette nouvelle du record un peu partout sans rien remettre en question et se demander si un tel exploit était possible. Comment quelqu’un qui avait couru le 100 mètres en 10’’38 et le 200 en 20’’98 deux semaines auparavant pouvait-il descendre en 9’’84? Dans cette interview que j’avais accordée, j’essayais juste de comprendre comment un truc pareil pouvait arriver, qu’il y avait certainement eu une erreur de chronométrage. Et quand j’ai eu à disposition le matériel nécessaire pour me faire ma propre idée, j’ai pu analyser cette course, et je me suis vite rendu compte qu’il n’avait pas pu réaliser un temps pareil.

C’est plutôt embêtant pour lui qui a rapidement fait l’objet de suspicions. Certains l’ont même accusé d’avoir voulu tricher. Que n’a-t-on pas dit à son sujet…

Moi, je n’émets pas de théorie sur lui, mais la seule chose qui était importante dans cette histoire, c’est que ce n’était pas le temps dans lequel il avait couru. Même avec un bon vent favorable et des chaussures magiques, ce n’était pas possible. Tous les athlètes qui ont la même marque que lui ont aussi ces pointes depuis des semaines d’ailleurs. Et puis, tu dois te rendre compte que, quand tu vaux 10’’20 ou plutôt 10’’30 en ce moment, tu ne peux pas courir en 9’’84.

Selon vous, Alex Wilson devait donc savoir, quand il a franchi la ligne d’arrivée, qu’il n’avait pas couru en 9’’84?

Oui, quand tu es un sprinter, tu te rends compte à ce moment-là si tu as lâché un tel chrono ou pas. Il s’est dit tout d’abord interloqué, mais le lendemain il était tout à coup sûr de lui, il ne comprenait pas pourquoi la terre entière remettait en question sa performance

Vous, Laurent, vous l’avez vu à la vidéo et vous avez analysé sa course…

Oui, et j’ai tout de suite compris qu’un tel développement n’était pas possible. Après, on ignore d’où vient cette erreur. Car lorsque je décortique la course avec les autres athlètes qui disputaient ce 100 mètres, leur temps était correct. Si je me réfère aussi à la distance d’Alex et de ses poursuivants, je ne comprends toujours pas pourquoi son chrono n’est pas correct. Aux Fédérations maintenant d’analyser ces images.

Alex Wilson pense que s’il a couru aussi vite c’était grâce à ses chaussures, son «arme secrète».

Alex Wilson pense que s’il a couru aussi vite c’était grâce à ses chaussures, son «arme secrète».

FRESHFOCUS

«S’il pense toujours qu’il peut courir en 9’’84, Alex Wilson doit tout de suite s’inscrire sur le 100 m car avec une telle performance il aura une grande chance de médaille»

Laurent Meuwly, entraîneur d’athlétisme

Comme il va certainement courir aussi le 100 mètres à Tokyo, on sera vite fixé ce qu’il vaut vraiment avec ses chaussures magiques, non?

Mais la réponse, on l’a déjà! À mon avis, ce chrono n’est pas valable. D’ailleurs, tous ses temps établis en 2021 ont été rayés des listes par World Athletics (ndlr: dans l’attente d’une hypothétique homologation). À Tokyo, s’il pense toujours qu’il peut courir en 9’’84, il doit tout de suite s’inscrire sur le 100 mètres, car avec une telle performance, il aura une grande chance de médaille! Mais je pense plutôt qu’il sera autour des 10’’20.

Cette histoire n’est pas vraiment valorisante pour l’athlétisme…

Non. Mais cela montre surtout que les gens, même certains proches de l’athlétisme, ne comprennent pas vraiment ce qu’est le sport de haut niveau. Car je le répète: comment ne pas se rendre compte tout de suite que c’est impossible? Moi je n’avais pas vu une image, mais quand je savais que même avec un vent favorable de 2 mètres seconde, même avec de nouvelles chaussures révolutionnaires et un faux départ, son niveau d’il y a une semaine ne lui permettait pas un tel exploit. Pour moi cela ne pouvait venir que de la cellule chronométrique…

«Tu ne cours pas 10’’48 avant de prendre un produit et de courir en 9’’84 deux semaines après. Sinon, ça se saurait…››

Laurent Meuwly, entraîneur d’athlétisme

Ou d’une pilule magique, comme certains sur les réseaux sociaux l’ont laissé entendre?

Le dopage? Tu ne cours pas 10’’48 avant de prendre un produit et de courir en 9’’84 deux semaines après. Sinon, ça se saurait…

Votre opinion