Restauration: «Quand un restaurant encaisse 50 francs par jour, un franc est un franc!»

Publié

Restauration«Quand un restaurant encaisse 50 francs par jour, un franc est un franc!»

Les restaurateurs chaux-de-fonniers regroupés autour de Daniel Carlino ont obtenu la gratuité de leur terrasse pour 2020. Une victoire qui n’empêchera pas des déconfitures.

par
Vincent Donzé
À La Tchaux, la taxe sur les terrasses ne sera pas perçue pour 2020.

À La Tchaux, la taxe sur les terrasses ne sera pas perçue pour 2020.

Ville de La Chaux-de-Fonds

Le coup de gueule des restaurateurs chaux-de-fonniers a payé: le Conseil communal a annoncé mercredi la conclusion d’un accord concernant la facturation de la taxe sur les terrasses: «Conscient des difficultés générées pas la situation sanitaire, il accepte de manière exceptionnelle de renoncer totalement à percevoir la taxe sur les terrasses pour l’année 2020», rapporte l’Exécutif.

La victoire est totale pour le restaurateur Daniel Carlino, qui a mené la fronde. «Payer 590 francs pour ma terrasse? Non merci!», tonnait le gérant du plus ancien bistrot de La Chaux-de-Fonds. Le Conseil communal se réjouit d’avoir pu procéder à un échange de vues constructif qui a permis de répondre favorablement à une pétition signée par 90 établissements.

Domaine public


Le Conseil communal rappelle qu’il avait octroyé la gratuité de l’utilisation du domaine public sur les deux mois d’inutilisation des terrasses, fermés du 16 mars au 11 mai derniers, ainsi que la gratuité liée à l’extension des tables et des chaises sur domaine public de manière à respecter les distances sanitaires sans trop de perte.

Le Conseil communal salue la «nouvelle dynamique» qui s’est mise en place avec les restaurateurs et leur volonté de se réunir en une association pour devenir un interlocuteur privilégié et représentatif. «Les conditions indispensables
à un dialogue constructif et durable dans le temps sont ainsi créées», estiment les autorités.

Patron de «La Différence», Daniel Carlino a rallié tous ses collègues avec sa pétition.

Patron de «La Différence», Daniel Carlino a rallié tous ses collègues avec sa pétition.

V.Dé

La taxe annuelle des terrasses varie entre 400 et 1400 francs, avec une moyenne de 750 francs. Les restaurateurs dénonçaient une inégalité de traitement, la taxe ayant été supprimée à Neuchâtel, au Locle et à Val-de-Travers. «Quand un restaurant encaisse 50 francs par jour, un franc est un franc!» tonne Daniel Carlino.

Des restaurants à vendre, il y en aura huit à dix à La Chaux-de-Fonds, selon les estimations. «Les Suisses ont voyagé dans leur pays, mais au bord du lac, pas à mille mètres d’altitude», rapporte Daniel Carlino. Selon lui, d’ici à la fin de l’année, 30% des indépendants auront fermé boutique dans sa ville. Une ville qu’il aime: «Comme un tatouage, je l’ai dans la peau», conclut-il.

Ton opinion

5 commentaires