Partenariat - Quand une spécialité jurassienne puise ses racines au Proche-Orient…
Publié

PartenariatQuand une spécialité jurassienne puise ses racines au Proche-Orient…

La Damassine, eau-de-vie emblématique du canton du Jura, est protégée comme AOP depuis 2010. Et pourtant, comme son nom le sous-entend, la petite prune qui lui offre sa matière première a bien été importée, au XIIIe siècle déjà par les croisés de retour de la Syrie.

Association suisse des AOP-IGP

La variété de prune «damasson rouge» a été cultivée dans le Jura pour la première fois en 1860. Les premiers arbres ont été sélectionnés au XIXe siècle. Avec le temps, cette variété exotique s’est adaptée au climat et au sol de la région jurassienne pour en devenir une spécialité exclusive.

Une production strictement contrôlée pour garantir une haute qualité

Le damasson rouge est récolté à la main de mi-juillet à fin septembre. Les arbres ne doivent pas être secoués. Après le tri, les fruits sont mis en tonneaux. La fermentation alcoolique commence dès que la température atteint 15 °C et jusqu’à 25 °C. La distillation doit avoir lieu au plus tard le 31 décembre de l’année de récolte. La durée d’entreposage dure au moins 6 mois et la vente est interdite jusqu’à la Saint-Martin (11 novembre) de l’année suivant la récolte.

Association suisse des AOP-IGP

La Damassine AOP est une eau-de-vie claire qui sent intensément la prune. Ses arômes rappellent l’amande amère, l’herbe coupée et le foin. En bouche, le distillat présente des notes de fruit douceâtre ou d’épices orientales.

La Damassine AOP accompagne idéalement tout repas de fête!

Vous voulez en savoir plus sur l’histoire ou la manière dont est élaborée la Damassine AOP ou d’autres spécialités protégées par une AOP ou une IGP? Alors rejoignez-nous sur notre site internet!

(Alain Farine, Association suisse des AOP-IGP)

Votre opinion