Publié

SuisseQuarantaine obligatoire pour les voyageurs arrivant d’Irlande

Une alerte de l’OMS sur une «augmentation massive» du nombre de cas Covid-19 en Irlande a poussé la Confédération à changer ses directives concernant les personnes en provenance de ce pays.

Depuis 13H00, les personnes en provenance d’Irlande doivent passer dix jours en quarantaine, comme les voyageurs arrivant des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, d’Afrique du Sud et de Suède.

Depuis 13H00, les personnes en provenance d’Irlande doivent passer dix jours en quarantaine, comme les voyageurs arrivant des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, d’Afrique du Sud et de Suède.

AFP

La Suisse impose à compter de ce mardi une quarantaine aux voyageurs arrivant d’Irlande, ont annoncé les autorités au lendemain d’un avertissement de l’OMS sur une «augmentation massive» du nombre des cas de Covid-19 dans ce pays membre de l’Union européenne.

Depuis 13H00, les personnes en provenance d’Irlande doivent passer dix jours en quarantaine, comme les voyageurs arrivant des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, d’Afrique du Sud et de Suède.

Les Pays-Bas, le Danemark et la République tchèque doivent rejoindre vendredi la liste des pays pour lesquels la Suisse impose une quarantaine. Le non-respect de cette mesure peut entraîner une amende allant jusqu’à 10’000 francs suisses.

Jusqu’à 10’000 francs d’amende

Les aéroports de Zurich, Genève et Bâle ont des liaisons régulières avec Dublin. Lundi, le directeur chargé des questions d’urgence sanitaire à l’Organisation mondiale de la santé, Michael Ryan, a attiré l’attention sur la situation irlandaise.

Après avoir «extrêmement bien» traversé deux vagues épidémiques, l’Irlande affronte actuellement «l’une des augmentations du nombre des cas de la maladie les plus fortes parmi tous les pays», a-t-il déclaré au cours d’une conférence de presse.

L’Irlande comptabilisait officiellement un peu plus de 93’000 cas le 1er janvier mais ce chiffre dépassait lundi les 150’000.

Cette hausse est liée à une augmentation des contacts sociaux plus qu’à l’émergence en Grande-Bretagne d’un nouveau variant apparemment bien plus contagieux, selon M. Ryan.

Les autorités irlandaises ont pris «des mesures immédiates» pendant la dernière quinzaine de jours et le taux de positivité commence actuellement à baisser, a-t-il ajouté.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!